ארכיון יומי: 6 בספטמבר 2012


Les grandes figures dans l'histoire des juifs du Maroc..RABBI ABRAHAM AZOULAY

RABBI ABRAHAM AZOULAY

LE DIVIN KABBALISTE

Rabbi Abraham Azoulay fut sans conteste le rabbin marocain le plus connu du monde juif de son époque. Par sa vie et son œuvre, il symbolise l'achèvement de la greffe espagnole au sein du Judaïsme marocain. Les études dela Kabbale, bien que réservées à une élite respectée, avaient largement imprégné la vie religieuse de la communauté et s'étaient peu à peu intégrées à la formation intellectuelle des guides spirituels, comme finalisation du cursus de formation des rabbins après le Talmud etla Halakha.

C'est dans cet esprit, initié par les Mégourachim qui mêlaient la mystique à la philosophie et aux sciences dites «extérieures», comme les mathématiques et l'astronomie, que fut éduqué rabbi Abraham par son père, rabbi Messod, dans sa ville natale de Fès. Il étudia d'abordla Kabbaleclassique et intellectuelle des écrits de rabbi Moshé Cordovéro de Safed, et chercha par elle à percer le mystère dela Création, dela Divinitéet du destin de l'homme sur la terre. 

La grande curiosité intellectuelle de rabbi Abraham Azoulay et sa ferveur mystique le poussèrent, en 1612, à partir pourla Terre Sainteafin d'approfondir ses connaissances dans la nouvelle Kabbale pratiquée à l'école du Ari de Safed. Sa traversée fut particulièrement mouvementée. Lorsque le navire fit escale dans un port turc, pendant qu'il était descendu à terre, une terrible tempête fit couler en quelques minutes l’embarcation avec les voyageurs qui étaient restés à bord.

 Pour commémorer ce miracle survenu sur sa route versla Terre Sainte, il adopta désormais une signature en forme de bateau. Le Centre de Kabbale de Safed refusa son admission et il décida de s'installer à Hébron, près des tombeaux des Patriarches. Lorsqu'une épidémie de peste frappa la ville, il trouva pour quelques mois refuge à Gaza, où il continua son œuvre littéraire. Bien que ses livres ne fussent imprimés qu'après sa mort, ils lui valurent une gloire universelle. Parmi les plus connus de ces ouvrages sont à citer Hessed Lé Abraham, Baalé Brit Abram, et Kiriat Arba.

 La grande contribution de rabbi Abraham Azoulay a été celle de faire la synthèse entrela Kabbalespirituelle amendée par rabbi Moshé Cordovéro etla Kabbalepratique de rabbi Itshak Louria, invitant ainsi l'homme à participer avec Dieu à la perfection dela Créationet à hâter l'arrivée du Messie, par le respect des commandements, les méditations, les jeûnes, les bains purificateurs, mais aussi les combinaisons des lettres sacrées de l'alphabet hébraïque, les calculs basés sur l'évaluation numérique de ces lettres, les abréviations, les acrostiches, etc….

Rabbi Abraham est le fondateur d'une illustre famille de rabbins à Hébron qui, après deux générations, s'installa à Jérusalem. Le plus célèbre d'entre eux fut son arrière petit-fils, rabbi Haim Yossef David Azoulay (1724-1806) plus connu sous l'abréviation de son nom, Hahida. Ses très nombreux ouvrages de mystique et de Halakha le désignent comme la plus grande autorité du monde séfarade depuis l'expulsion. Emissaire de la communauté de Jérusalem à plusieurs reprises en Tunisie et en Europe, il raconte dans son carnet de voyages sa réception àla Courde Louis XVI à Versailles.

Rabbi Haim Yossef David Azoulay passa les dernières années de sa vie à Livourne pour y faire imprimer ses livres. Ses ossements furent transférés de Livourne à Jérusalem au début des années soixante etla Poste Israélienneémit un timbre à son effigie à cette occasion.

דמויות בתולדות היהודים במרוקו

 

1643-1570

רבי אברהם אזולאי הוא ללא ספק, הרב ממוצא מרוקני, המוכר ביותר בעולם היהודי דאז. בחייו ובכתביו מסמל הוא, את הצלחת מורשת יהדות ספרד בארץ המערב. לימודי הקבלה הפכו במגרב לחלק אינטגרלי בחוויה הדתית. לימודי הקבלה לא עוררו התנגדות בחוגי הרבנים ותלמידי החכמים. רבני המערב לא ראו ניגוד או סתירה בין ההלכה, לפילוסופיה ותורת הסוד, אלא, כמשלימים זה את זה.

אברהם הצעיר נתמלא ברוח זו, שהביאו עימם מגורשי ספרד ופורטוגל. הוא למד בבית אביו, רבי מרדכי, ובישיבות פאס: תורה, תלמוד, הלכה וקבלה. כשומר הגחלת הספרדית הקלאסית, הוא לא פסח על לימודי המדעים החיצוניים: מתמטיקה ופילוסופיה וגם אסטרולוגיה. תחילה נמשך לקבלה העיונית, ששיאה בכתבי הרב משה קורדוברו מצפת. קורדוברו, כמקובלים שלפניו, חתר לחשוף את תעלומת ההוויה, להבין את מהות האלוהות, לפענח את חידת הבריאה של העולם, ולהסביר את סוד החיים ותכליתם.

בחתירתו להשלים את לימודי הקבלה, החליט רבי אברהם אזולאי, ב-612ו, לעלות לישראל. בדרכו לארץ עבר תלאות רבות. לפני הגיעו ליפו, עגנה אנייתו בנמל בתורכיה. לאחר שירד לחוף, טבעה האנייה בסערה. לציון הנס סיגל לעצמו חתימה מסוגננת בצורת אנייה.

רבי אברהם התיישב בחברון, עיר האבות. מרכז הקבלה בצפת ירד בתקופה ההיא מגדולתו. בעת שפרצה מגיפה בעיר חברון, מצא אזולאי מפלט בעזה. הוא השאיר אחריו ספרים שעשו לו מוניטין בעולם היהודי, אף שהודפסו לאחר מותו בלבד. בין ספריו: ׳קריית ארבע', ׳חסד לאברהם׳, ׳בעלי ברית אברם׳ ויאהבה בתענוגים׳. ספריו הידועים ביותר הם בתורת הקבלה. הידוע בהם, ׳חסד לאברהם׳, נחשב למיזוג מישילם בין הקבלה העיונית, הקלאסית, לקבלה המעשית של האר״י. לפיה, האדם היהודי שותף לאלוהים בתיקון ־;בריאה, וביאת הגואל תוחש בקיום מצוות ועל ידי כוונות, צומות טיהור, מעשים טובים, צירופי אותיות, גימטרייה, נוטריקונים וכדומה.

רבי אברהם אזולאי ייסד את שושלת הרבנים לבית אזולאי, שהתיישבה בירושלים לאחר שני דורות. המפורסם בשושלת הוא החיד״א, רבי חיים יוסף דוד אזולאי, (1806-1724). החיד״א, גדול שד"רי ירושלים, גדול הרבנים הספרדיים שלאחר הגירוש, נפטר בליבורנו שבאיטליה, שם הדפיס את ספריו הרבים, שזכו להפצה נרחבת בתפוצות. עצמותיו הועלו למדינת ישראל בתחילת שנות ה-60, לירושלים, עיר הולדתו.

פתגמים ואמרות ממקורות שונים

 

חנניה דהאן – כרך א'

76 מן נהאר וולדת ל- אולאד,

מא שרבת כּאפי,, ומא כּלת וואפי.

מיום שילדתי בנים, לא מספיק שתיתי, ולא די אכלתי.

 

77 מא פא יכּבר שבאב, חתא כּא יפני שייאב

עד שגדל הילד, הוא מכלה הזקנים.

 

78 – מא ריתו פ-דארי,חתא שאב דלאלי.

 לא זכיתי לבן בית, עד ששערותי הלבינו.

79 – משא וואקת אל – לכידאת, וג׳א ווקת ל – אולידאת.

חלף זמן(טיפוח)הלחיים, ובא זמן הילדים.

Une histoire de familles-J.Toledano-Rabbi Shelomo Abitbol

une-histoire-fe-famillesRabbi Shelomo Abitbol

Fild de rabbi Mimoun, rabbin a Sefrou. Un des disciples de rabbi Eliahou Sarfaty de Fes qui l'intronisa rabbin. En plus de son erudition, il acquit unr grande fortune, ce qui lui permet de se constituer une tres grande bibliotheque qui est restee jusqu'a nos jours une source de reference pour les rabbins.

Surnomme par ses contemporains " Amlal " pour sa grandeur ( le belier en berbere, symbole de la vigueur et de la grace ) , il refusa longtemps de se joindre au tribunal rabbinique et n'accepta en fin de comte que sur l'insistance de son grand maitre et ami, le celebre rabbin de Fes, Eliahou Sarfaty qui le tenait en tres grande estime.

Au moment de l'expulsion des juifs de Fes de leur mellah en 1790 par le sultan Moulay Alyazid, il fit beaucoup pour aider les refugies installes proviserement dans sa ville. Il a laisse de nombreux ecrits – dont un receuil de ses reves – qui etaient tres populaires parmi les letters de Sefrou, bien que non imprimes a ce jour. Il fut egalement tresorier de la communaute et edifia une synagogue qui portrait son nom. Mort en 1815.

Rabbi Amor Abitbol

1782 – 1854 : Fils de rabbi Shelomo-Amla. Il herita de la fortune parernelle et fut celebre par sa generosite et so erudition. Il entretint a ses fraisla Yeshivafondee par son pere, financiant les etudes les plus necessiteux. Sa generosite et son hospitalite lui ont valu d'etre compare au patriache Abraham.

Les communautes de toute l'Afrique du Nord s'adressaient a lui pour le consulter sur les problemes dela Halakha.Ilenrichit la bibliotheque paternelle en acquerant un grand nombre de manuscrits. Quelques uns de ses ecrits et ceux de son pere ont ete tardivement publies sous le titre de " Minhat Haomer " (Fes1950 ).

En 1983 un de ses descendants, rabbi Zion Tordjman, a publie aJerusalemson traite de l'abattage rituel sous le titre de " Shouruot Haomer ". Son plus celebre disciple fut rabbi Raphael Moche Elbaz. Ses deux fils, Hayim et Elicha, furent egalement des rabbins connus. 

Chalom Abitbol

Capitaine du port de Mogador sous le pieux sultan Moulay Slimane 1790 – 1810 , qui tout en cherchant a limiter l'influence des negociants chretiens installes a demeure dans le port pour eviter la contagion de leyes moaurs, chercha a relancer l'activite du port construit par son pere et qui avait decline sous le regne de son precedesseur le snguinnaire Moulay Alyazid.

Dabs ce cadre' il maintint en place les negociants juifs et nomma Chalom Abitbol comme le capitaine du port.

Rabbi Abraham Abitbol

Grand rabbin et grand erudite – on disait qu'il connaissait le Talmud par Coeur – a Marrakech, premiere moitie du XXeme siècle. Il refusa de faire dela Torahun metier et de se joindre au tribunal rabbinique, subvenant a ses besoins comme representant a Marrakech d'une grande compagnie anglaise d'import export.

Rabbi Yossef Abitbol

Celebre rabbin et poete a Mogador a la fin du siècle dernier, mort en 1915. Plusieurs de ses poemes sont entres dans le receuil des chants de  Bakashot des paytanim marocains " Shir Yedidout ".

Jacques Abitbol

Publiciste et militant sioniste aTunis. Il edita de1921 a1924 avec Emile Borgel et Victor Nataf,La RevueIsraerlitede Tunisie, revue mensuelle ilustree de vulgarization juive et de propaganda sioniste.

Meyer Abitbol

  Grand negociant et notable de la communaute de Marrakech dont il presida le Comite de la Communaute a partie de 1938

Victor Abitbol

1926 – 1949 : Educateur et animateur de mouvements de jeunesse, il fut au sortir de la guerre, un des jeunes qui remirent sur pied le mouvement Charles Netter a Casablannca et lui imprima un dynamisme sans precedent et en faisant le plus grand mouvement de jeunesse du Maroc.

Commissaire a la jeunesse, sa mort a l'age de 23 ans laissa un vu de irremplacable. Sur sa tombe on inscrivit ces lignes de Bialik : " Sur ma tombe on ceuillera les fleurs qui seviront a tresser les lauriers de la nouvelle generation "

Judah Abitbol

President du Comite de la communaute, tresorier et grand bienfaiteur de la communaute de Marrakech, nort en 1963

Maurice Abitbol

Ne a Boufarik en 1894. Sa famille s'installa ensuite a Casablanca ou il fut recrute dans l'organisation clandestine de la alya, après la femeture des bureaux de l'Agence Juive en 1956 par les autorites du Maroc independant.

Il se rendit aves son epouse et un autre couple a Tanger en septembre 1957 pour rencontrer deux nouveaux emissaries israeliens. Sur le chemin du retour, sa voiture fut interceptee par la police qui y decouvrit 157 faux passeorts qui y avaient ete cahes a son insu parla Misgeret.

Il resta emprisonne plus de huit mois et son etat de sante deteriore, il fut discretement libere et expulse vers la France.Morta Parisen 1970.

Boufarik est une petite ville d'Algerie situe a 14 km de la ville de Blida et a 35 km d'Alger. Elle abrite la base aerienne qui regroupe les escadres de transport aerien tactique de l'armee de l'air algerienne. Elle est tres connue pour ses oranges, d'ailleurs elle est le lieu de naissance de la celebre boisson Orangina.

Marc Abitbol

Medcin universitaire et chercheur ne aMeknesen 1937. Directeur du Centre de Recherches en Ophtamologie a l'hopital Necker de Paris

Sam Avital Abitbol

Frere cadet de Victor Abitbol, ne a Casablanca en 1930. Il fut le fondateur du movement de jeunesse sioniste Trumpeldor au sein du ckub Charles Netter. Il fut, avec elie Ohayon l'un des deux representants du Maroc au premier cours dela Haganaen Afrique du Nord.

Il recut les premiers emissaries dePalestineau Maroc et organisa avec eux l'immigration clandestine verslaPalestine, via l'Algerie, en 1947. Monte en Israel des la proclamation de l'etat, il integra le Ministere dela Defenseou il occupa de hauts postes, notamment a la tete du Departement des soldats demobolises.

Parrallelement, il poursuivit une action intense en faveur de l'integration de la alya du Maroc et fut un des fondateurs de l'Union des immigrants du Maroc dont il fut longtemps le secretaire general avant d'en devenir le President en 1978.

Son fils, Haim. A ete tue au cours dela Guerrede Kippour et chaque annee il organize pour l'anniversaire de sa mort une soiree d'etudes avec l'Unervisite de Tel-Aviv

Shelomo Avital Abitbol

Syndicaliste et home politique israelien ne au Maroc. Tresorier dela NouvelleHistadroutdepuis la victoire de Haim Ramon et Amir Peretz. Depute ala Knessetde1992 a1996 sur la liste du parti travailliste.

Raphael Avtalion Abitbol

Universitaire israelien ne aMeknesdans une famille originaire de Sefrou. Professeur et chef du department de biologie de l'Universite religieuse de Bar-Ilan, aRamat Gan.

Michel Abitbol

Universitaire israelien ne a Casablabanca en 1943, arrive enIsraeldans le cadre du movement Oded en 1965. Professeur a l'Universite Hebraique de Jerusalem. Titulaire de la chaire Robert Assaraf d'histoire du Maroc et du judaisme marocain, et durecteur scientifique du Centre Mondial de recherches sur le judisme marocain.

Anciendirecteur de l'Institut Ben Zvi de recherches sur le judaisme sepharade et oriental. Directeur du Service des etudiants etramgers de l'Universite Hebraique de Jerusalem depuis 1993. Il a consacre sa these de doctorat au role des juifs dans le commerce transaharien au Moyen Age. Auteur de nombreuses atudes sur l'histoire des juifs au Maroc et en Afrique du Nord et de plusieurs livres, don’t : " Tombouctou et les Arma (  Paris 1979 ). " Temoins et acteurs : Les Corcos et l'histoire du Maroc contemporain (Jerusalem1977 ).

" Les juifs d'Afrique du Nord sous Vichy " ( Paris 1983 ), traduit en hebreu et en anglais ; " Les juifs de France et le sionisme ; les deux terres promises ( 1990 ) ; DE Cremjieux a Petain, l'antisemitisme algerien ( Jerusalem 1993. Il a edite les actes des colloques " Judaisme d'Afrique du Nord aux XIX-XXeme siecles (Jerusalem1980 )

Les communautes juives des marges sahariennes du Maghreb (Jerusalem1982 ; Relations judeo-musulanes au  Maroc. Perception et realites (Paris1997 )

Rabbi Meir Abitbol

Fils de Issachar, rabbin ne aCasablanca, il fut plusieurs annees rabbin aMontreal. Fondateur et directeur de l'Institut Bnei Issachar a Jerusalem pour la publication des ecrits des rabbins maghrebiens du passe et dela BibliothequeSepharadepour la diffusion des livres consacres du patrimoine sepharade et oriental.

          Autre source

ABITBOL ou ABITBOUL ou BOTBOL ou BOUTBOUL : nom d’origine arabe compose de ‘abu (signifiant pere ou homme) et tbul (qui signifie tambour ou tambourin) : donc l’homme au tambour. Ce nom designe surement un fabricant ou un joueur de ces instruments de musique.

ABITBOL Amor

 (1782-1854). Originaire du Maroc. Grand rabbin, juge a Sefrou et dirigeant d’une yechivah, il est l’auteur de plusieurs decisions juridiques et de recueils d’homelies, de poesies, de nouvelles et d’autres ecrits. Son oeuvre Minhat hah’omer (L’offrande du Omer) a ete publiee.

ABITBOL Chelomo

(?-1815). Originaire du Maroc. Grand rabbin de Sefrou, il est l’auteur d’un traite sur les reves.

ABITBOL Meyer

(1944-). Originaire du Maroc, installe en Israel. Rabbin, il est président de l’Institut Bene Yissakhar de Jerusalem qui a pour mission la conservation et la diffusion du patrimoine des rabbins sepharades et nord-africains.

ABITBOL Shaoul Yehochouah ben Itshak (Harav Chicha)

(1740-1809). Originaire du Maroc. Rabbin et juge e Sefrou, il est, entre autres, l’auteur d’un recueil de decisions juridiques Avne chech (Des blocs de marbre).

Abizmil

Nom patronymique d'origine arabe. Forme de l'indice de filiation Abou et du substantive izmil qui signifie textuellement couteau ou grattoir de cordonier et par extension indicative d'une profession : le savetier, artisanat typiquement juif auMaghrebdans l'ancien temps.

Autre explication plausible, deformation phonetique de Abouzmel, le propeietaire du chameau, le caravanier, autre métier pratique autrefois par les marchands juifs dans leur commerce avec l'Afrique Noire a travers leSahara.

Autre orthographe : Abismil. Au XXeme siècle, nom tres peu repandu, porte dans le Sud du Maroc et en Oranie   

Rabbi Shemouel Abizmil

Rabbin a Marrakech au XVIIIeme siecle

Rabbi Shenouel  Abizmil

Rabbin célèbre a Alger au XVIIIeme siècle, il fut le maitre de rabbi Abraham Gabison

Autre source 

ABITBOL ou ABITBOUL ou BOTBOL ou BOUTBOUL : nom d’origine arabe compose de ‘abu (signifiant pere ou homme) et tbul (qui signifie tambour ou tambourin) : donc l’homme au tambour. Ce nom designe surement un fabricant ou un joueur de ces instruments de musique. 

ABITBOL Amor

 (1782-1854). Originaire du Maroc. Grand rabbin, juge a Sefrou et dirigeant d’une yechivah, il est l’auteur de plusieurs decisions juridiques et de recueils d’homelies, de poesies, de nouvelles et d’autres ecrits. Son oeuvre Minhat hah’omer (L’offrande du Omer) a ete publiee.

ABITBOL Chelomo

(?-1815). Originaire du Maroc. Grand rabbin de Sefrou, il est l’auteur d’un traite sur les reves.

ABITBOL Meyer

(1944-). Originaire du Maroc, installe en Israel. Rabbin, il est président de l’Institut Bene Yissakhar de Jerusalem qui a pour mission la conservation et la diffusion du patrimoine des rabbins sepharades et nord-africains.

ABITBOL Shaoul Yehochouah ben Itshak (Harav Chicha)

(1740-1809). Originaire du Maroc. Rabbin et juge e Sefrou, il est, entre autres, l’auteur d’un recueil de decisions juridiques Avne chech (Des blocs de marbre).

 

Recent Posts


הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 124 מנויים נוספים

ספטמבר 2012
א ב ג ד ה ו ש
« אוג   אוק »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

רשימת הנושאים באתר