Presence juive au Tafilalet-Revue Brit 31

Brit – Revue des Juifs du Maroc

Redacreur – Asher Knafo

Jacob Oliel Orleans

Les Juifs du Tafilalet

La communaute juive etait nombreuse et devint rapidement un foyer religieux important et actif. Elle avait d'etroites relations avec les autres communautes du Maroc d'autant que Sijilmassa constituait un marche pour les produits du Touat et un relais vers Fes, Tlemcen et l'Europe. «Connue jusqu'a Bruges. Elle y exportait des dattes et I'alun ».

Au XIVe siecle, les Atlas realises dans les ateliers juifs majorquins mentionnent le trace de pistes transsahariennes a partir de Sijilmassa vers Oualata et le Soudan ; ou les temoignages ne manquent pas sur la presence de groupements juifs sur les points  Al Zuhri mentionne en 1133  des tribus de religion juive…

On importe chez eux a partir du Sahara et de I'Andalousie

Muhammad ibn Muslim ibn Ubaydullah ibn Shihab al-Zuhri (Arabic: ابن شهاب الزهري‎) (died AH 124/741-2), usually called simply Ibn Shihab or al-Zuhri. He was a central figure among the early collectors of sira

Apres avoir ete un foyer religieux important, une cite de Sages et de Gueonim » en relation avec les rabbins et les ecoles talmudiques de l'Espagne et de l'Orient, la communaute juive de Sijilmassa eut a patir gravement, a partir de 1054 de la domination des Almoravides et, apres de celle des Almohades. LEncyclopedic judaique fait une large place a cette periode de l'histoire

« Lorsque Sijilmassa passe sous le joug des Omeyades de Cordoue, sa communaute, a I'instar des Juifs dans le califat, fut placee sous I'autorite de Jacob ibn Jaw [Daoud].    En 1054 les Almoravides occuperent Sijilmassa et devasterent tous ses territoires. Les Juifs eurent a en souffrir, mais une fois que les Almoravides eurent bien etabli leur domination, ils ameliorerent la situation des Juifs.

 En 1145 Sijilmassa fit alliance avec les Almohades. Peu de temps apres, un nouveau gouverneur envoye par cette dynastie imposa aux Juifs de la ville I'alternative d'avoir a se convertir a l'Islam ou de perir. Quelque 150 Juifs prefererent la mort. Alors que d'autres sous la conduite du dayyan Joseph ben Amran qui plus tard revint au Judai'sme, se sont convertis…»

Pour les Juifs de Sijilmassa, menaces de mort s'ils n'apostasiaient, ce fut l'exil.

Abraham Ibn Ezra 1089 – 1124 a compose une elegie sur la ruine des communautes juives espagnoles par les Almohades. II y fait allusion aux persecutions des Juifs maghrebins et aux massacres subis par la communaute de Sijilmassa:

הוי אקרא כמצרה על קהלות סגלמאסה

 עיר גאונים ונבונים מאורם חשך כסה

 ושח עמוד התלמוד זה בניה נהרסה

והמשנה לשנינה שברגלים נרמסה

 ועל יקרים מדוקרים עין אויב לא חסה

 אהה אפם כל קהל פאס יום נתנו למשיסה

 אי חסן קהל תלמסן והדרה נמסה

Traduction

« Helas je crie avec la douleur d'une parturiente

 sur le sort des communautes de Sijilmassa,

cette cite de Gaonim [grands maitres] et de Sages.

Les tenebres ont couvert leur lumiere.

Le pilier du Talmud aflechi, I'edifice a ete detruit

 La Mishnaa a été foulee aux pieds de l'opprobre

et [je pleure] sur les homines precieux qui ont ete poignardes.

L'oeil de I'ennemi n'apas de pitie.

Ah ! Finie la ville de Fez car elle a ete pietinee

Ou est la puissance de Tlemcen qui a perdu sa splendeur

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 115 מנויים נוספים

רשימת הנושאים באתר
אפריל 2018
א ב ג ד ה ו ש
« מרץ    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930