Presence juive au Tafilalet-Revue Brit 31

Jacob Oliel Orleans

Les Juifs du Tafilalet

Si l'on ne trouve plus de Juifs aujourd'hui, au Tafilalet, le souvenir de leur presence ancienne est encore vivace et il n'est pas rare, a Bou- Dnib, Errachidia (ex-Ksar es Souk), Rissani ou Bou-'Nan, d'entendre un Marocain declarer fierement: « vous etes en ce moment dans le quartier juif», «ici c'etait autrefois, la synagogue» ou «la maison d'un Juif»…

Le Maroc est caracterise par l'Atlas : trois chaines de montagnes qui traversent le pays en lui donnant de grands avantages economiques. Le Bas Atlas se situe sur le cote sud-ouest du pays, le Moyen Atlas au centre, et la chaine du Haut Atlas divise le pays du Nord au Sud. Le Haut Atlas debute a Agadir sur les cotes de l'Atlantique, et culmine au Mont Toubkal a 4167  metres. Des forets primaires, constitutes surtout des cedres, couvrent la montagne dont les cimes sont recouvertes de neige tout au long de l'annee. Cette chaine, nommee Adrar N'dewen (la montagne des montagnes) par les Berberes a ete declaree Parc national du Pays. Ces montagnes descendent vers le sud-est et les regions du Sous, la "Table", Ouad Noun et Ouad Ghris, toutes tournees vers l'Algerie. C'est la region du Tafilalet.

Dans cette chaine, trois passages strategiques : le passage "Tiz-N’tiska" (passage des bergers) domine par la tribu Glawa, le passage Tiz-N'test (le haut passage) domine par les tribus Goundafas et enfin le passage Imi-N'Tanout (notre passage) sous la domination des tribus Moutgawa. Les tribus berberes qui commandent ces passages habitent dans des centaines de villages-casbahs dissemines entre les cours d'eau et les lacs ; c'est "la region des mille casbahs" comme la nomment ses habitants. La, pendant de nombreuses generations ont vecu des juifs parmi les berberes. 

L'axe principal va du Nord du Maroc a la region du Tafilalet; il descend de la ville de de la ville de Fes, remonte et traverse le Moyen Atlas en se faufilant entre les forets de cedres, passe des collines, descend des gorges et des oueds jusqu'a la petite ville de villegiature d'Ifrane. De la, il descend vers la ville de Midelt, remonte vers les montagnes du Haut Atlas, puis vers la petite ville de Rich a l'entree de la plaine fertile du Ziz.

 L'axe passe ensuite par les villages d'Ai't-Daoud ou Moussa, Ait- Messaoud et nombre d'autres villages tous juches a plus de 3000 metres comme le Djebel Timtrout qui lui s'eleve a 3447 metres 

Plus loin, l'axe passe par la ville A-Rachidia (Ksar-Souk) de la, vers la gauche, commence une route longue de 70kilometres vers le village Toulal, les villes Gourama, Boudnib. Elle revient vers le sud jusqu'a Erfoud. Elle continue ensuite jusqu'a la ville de Rissani, chef-lieu de la region, a l'extremite de l'axe. Une autre route se detache pour aller vers l'ouest vers la region de Ghris aux environs des villages Tiluin, Gulmima et la region d'Ouarzazat jusqu'a Agadir. En continuant vers le sud, la route nous mene vers les dunes de Marzoga, a la lisiere du Sahara. Dans toutes ces villes et ces villages ont vecu des communautes juives tres anciennes jusqu'a leur depart en Israel pendant les annees 1960

La plupart des noms de villes et de villages du Sud marocain sont des noms berberes au feminin caracterises par la lettre T au debut et a la fin du nom, comme : Tafilalet, Tafrouat, Taroudant, Tamghrot, Tarzoualt, Tamlilt, Taourirt… Les noms des monts et des collines commencent par le mot Tizi comme Tiz-N'Tamatert, Tiz-N'Tachidirt, Tiz-N'Test etc.

La principale langue des berberes de cette region est le Tachelhit ou Tamzight qui veut dire hommes libres. En effet, cette region du Sud marocain est surnommee Blad a Siba (la region desordonnee) a cause des difficultes qu'a le gouvernement, siegeant au nord du Maroc, a administrer cette region lointaine. Malgre les efforts deployes, il existe encore des villages que l'administration centrale du pays n'a pas encore atteints. Ces villages continuent a vivre selon les lois berberes de leurs ancetres. II existe au Maroc, la loi berbere. Elle leur permet d'etre juges selon le code berbere d'avant l'arrivee de l'lslam au Maroc. II existe encore des communautes entieres qui ne reconnaissent pas le gouvernement central. Dans chaque region, il y a deux ou trois families importantes qui ont autorite sur toute la tribu. La culture berbere se distingue de celle des musulmans, par ses fetes, ses chants, ses danses, ses villages, ses casbahs construites en briques d'argile, entourees de hauts remparts, vestiges des guerres qui eclataient couramment dans la region. Pendant les cinquante dernieres annees, grace aux nouvelles routes, des grandes transformations se produisent. L'electricite et les moyens de communication, la construction d'etablissements scolaires et le tourisme, tout cela apporte des changements dans la culture, la vie sociale et politique.

Si l'Egypte est un don du Nil" comme l'a ecrit Herodote l'historien grec 425-434 avant notre ere), le Maroc est le cadeau de l'Atlas. La region est riche en eau et en terres fertiles qui en font une oasis convoitee.

De plus, son importance strategique et economique a provoque des combats entre les tribus pour la mainmise sur ces territoires. Quand fondent les neiges du Haut Atlas, les fleuves deversent sur la region d'enormes quantites d'eau qui arrivent des parties sud-est de la montagne. Des fleuves tels que le Toud'a qui commence a Imilchil et passe par A-Rachidia, Erfoud et le Sud marocain ou comme le Dades qui vient de Msemrir font de cette region l'une des plus riches du Maroc sur le plan agricole. Le climat chaud pendant l'ete tres long et l'abondance d'eau permettent la production de fruits subtropicaux destines surtout a l'exportation

D'ailleurs, le Maroc est un des principaux exportateurs de produits agricoles vers l'Europe. La region est riche en puits, sources et cours d'eau qui se deversent dans les Oued Ziz, Oued Guir, Gaouz, Haroum et Zrigat et fournissent les besoins d'une industrie florissante au pied de la montagne. Les eaux abondantes irriguent sur leur chemin toutes les villes et casbahs, sur des centaines de kilometres. Grace a ses eaux, l'Atlas fait vivre la region du Tafilalet et d'autres grandes parties du Maroc. La planification nationale des surplus d'eau etant absente, de grandes quantites d'eau se deversent dans le desert, y sont absorbees et disparaissent a jamais.

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 100 מנויים נוספים

Translate:
רשימת הנושאים באתר
ינואר 2018
א ב ג ד ה ו ש
« דצמ    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
Translate: