Presence juive au Tafilalet-Revue Brit 31

Brit – Revue des Juifs du Maroc

Redacreur – Asher Knafo 

Aharon Abehssera

En 1856, un bateau a jete l'ancre dans le port de Jaffa. II avait a son bord 50 Juifs du Maroc. A leur tete se trouvait Rabbi Moche Elkaiam de Marrakech. Plus tard, Rabbi David Ben Chimon de Rabat, s'est joint a eux. Lui aussi etait arrive a la tete de ses eleves au port de Jaffa. Rabbi Moche Elkaiam et Rabbi Ben Chimon s'etaient rencontres auparavant, a la Yechiva du Rabbi Massoud Abehssera au Tafilalet. lis avaient ete recus a la Yechiva en 5600 (1840), apres avoir passe brillamment les examens d'entree

Les Juifs au Tafilalet, depuis quand ?

L'histoire de la communaute juive au Tafilalet est intimement liee a celle de la region. Des historiens comme Hirchberg estiment qu'il faut situer l'arrivee des Juifs dans cette region au regard du Talmud de Babylone au sujet de l'exil vers l'Afrique d'une partie des Juifs de la Judee par Sennacherib. (Sanhedrin 94/A)

Vers ou ont-ils ete exiles ?

 Mar Zoutra dit

 en Afriqui et rabbi Hanina dit

 vers les montagnes Sloug (Sloug – sheleg – neige) lorsqu'ils arriverent a Sous… "

La probabilite de l'exil des Juifs vers l'Afrique existe donc. Sous (comme la region du Sous ) et Sloug – cheleg seraient-ils l'Atlas ? le Sud Marocain " la region de Tafilalet ? Si cela est vrai, ce serait donc le plus ancien temoignage de la presence juive au Maroc en general et au Sud marocain en particulier.

 Ce qui est dit dans cet article ne pretend pas presenter les resultats d'une recherche sur l'anciennete des Juifs au Maroc, nous nous contenterons done de presenter quelques temoignages plus tardifs qui donneront de l'etoffe a la these qui pretend que cette presence est tres ancienne.

Dans la ville Sijilmassa, au Sud de la region vivait du temps des Gueonim (aux IXeme et Xeme siecles de l'ere vulgaire), une communaute juive importante qui maintenait des relations etroites avec le centre de la Thora en Babylone. Dans les autres villes et meme dans les villages eloignes, les rabbins locaux s'interessaient aux ecrits des Gueonim de Babel, et certains possedaient le Tafssir de Saadia Gaon et des ecrits de Eben Ezra. D'autres manuscrits sur les commentaires de la Thora et de la Kabala ont ete soigneusement conserves pendant des generations jusqu'a leur depart( des juifs). Jusque-la, on pouvait trouver chez eux des recueils poetiques, de Piyoutim sur les fetes, circoncisions, Pidion-haben, Bar-Mitsva, mariages et aussi des recueils de lamentations sur les malheurs de l'individu et ceux de la communaute

Une partie de ces ceuvres etait en Hebreu, une autre en arameen et une troisieme en judeo-arabe maghrebin. Malheureusement, une grande partie de ces manuscrits a disparu. D'aucuns disent qu'ils ont ete intentionnellement soutires a leurs proprietaries pendant leur preparation a la Alia en Israel ou meme apres elle. D'autres oeuvres se sont deteriorees ou ont ete endommagees par les mites. Par manque d'une imprimerie locale, elles n'ont pas pu etre reproduites et sauvegardees.

Le temoignage de David Reouveni parti de Jerusalem au Portugal en 1527  Au Portugal, il apprit l'existence d'un echange de lettres entre les autorites du Portugal et le Cherif Mohamed A-Cheikh, gouverneur du Tafilalet qui temoignait de l'existence de juifs sur ses terres. Entre autre, il parlait "de juifs qui habitent la grande montagne (l'Atlas) dans la region « Asous el Aktsa » (le Sous du bout du monde). "Ils sement et recoltent; presque tous sont pauvres ; mais ils sont tres vigoureux pour le travail de la terre".

Un autre temoignage est celui de Leon l'Africain qui raconte qu'au XVIs siecle, quand les tribus de A'kil ont vaincu les tribus berberes de Taza jusqu'au Tafilalet, des juifs habitaient deja dans un quartier nomme Taghawust, dans la region de l'Oued Noun.

L'ouvrage "Histoire de Fes" rapporte de nombreux cas ou est cite le Tafilalet; en 1623  un dissident du nom de Bouzkri s'est attaque aux juifs en decidant d'un siege economique sur le quartier des marchands juifs. Une partie des juifs s'enfuit vers le Nord ; beaucoup d'autres Juifs moururent de faim. Cette meme source raconte qu'en 1699 quand Moulay Zidane monta sur le trone, il commenga par devaster la communaute juive du Tafilalet. Puis il s'en prit a la communaute de Fes. Cette source nous rappelle encore qu'en 1728  des liens economiques existaient entre la cour royale a Fes et des marchands juifs du Tafilalet.

Nous connaissons aussi la communaute du Tafilalet a l'epoque coloniale francaise apres celle-ci, la communaute fut connue comme une societe vivante, active dans la vie quotidienne et pour sa piete. Les faits montrent un lien serre et continu pendant des siecles entre toutes les communautes du Sud marocain qui vivaient tout au long de la plaine de l'Oued Ziz et dans les regions de Der'a, Mellal, Taluit, Kouba, Sous et Sijilmassa.

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 115 מנויים נוספים

רשימת הנושאים באתר
אפריל 2018
א ב ג ד ה ו ש
« מרץ    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930