Chapitre I Expressions idiomatiques-Langue et folklore des juifs marocains-Pinhas Cohen

Chapitre I Expressions idiomatiques

Entendues dans la bouche des Marocains, Juifs et Musulmans confondus, certaines expressions propres au parler des juifs marocains et à l'arabe dialectal en général, traduites littéralement dans une autre langue et en l'occurrence en français, aboutissent à des formulations pour le moins cocasses et beaucoup s'en amusent. Il faut les intérpréter pour en dégager le sens. Nous en avons relevé un certain nombre à titre d'exemples.

Cet exercice qui présente un aspect essentiellement linguistique n'en a pas pour autant un caractère ludique. C'était aussi notre intention.

לפנינו אמרות שאנו משתמשים בהן ביום-יום מבלי אולי לשים לב לדו המשמעות שלהן..לדוגמא מכּתובי, יכול להתפרש כמו –כיסי—וגם גורלי…כפי שהמחבר מציין, אלה אמרות ייחודיות, ניביות בעלות סגנון אופייניות לשפה היהודית מוגרבית(א.פ)

ka-izri 'la raso

Il court sur sa tête = il se donne de la peine

olad-n-nas

Les fils des gens=les personnes de bonne famille

Ha hna zina b-el-khemsa 'lina

Voici, nous sommes venus cinq sur nous =Voici nous sommes venus et que le cinq nous protège

Bel- khemsa 'lih

Cinq sur toi ( formule de politesse)

Que le cinq te protège (du mauvais œil)

En Afrique du Nord la croyance au mauvais oeil est générale aussi bien chez les juifs que chez les musulmans . Par superstition on craignait le " mauvais œil " capable, pensait-on, d'attirer le malheur et la mort .Il fait référence au pouvoir supposé néfaste que possède une personne et plus particulièrement le regard du jaloux et de l'envieux. D'où la nécessité de s'en prémunir par l’emploi de termes censés contrer le mauvais œil Lorsqu'on complimente par exemple une personne sur sa beauté, sa richesse, sa bonne santé on fait précéder cet éloge du nombre Cinq : Ex bel khamsa 'leh ( cinq sur lui !) auquel l'interlocuteur ou l'interlocutrice répond : i'iso khemsatk ( que vivent tes cinq) . Par crainte du mauvais oeil certaines personnes évitent généralement de prononcer le nombre 5 pour compter . Elles lui substituent le mot Iddïk=(\a main=les cinq doigts de la main)

I'iso khemsat-k

Que tes cinq vivent (=Réponse polie à l'expression précédente)

Iddik d-ed-dzaz

Ta main de poulets=cinq poulets

Iddik d-el- bed

Ta main d'œufs = cinq œufs ( variante)

Iddik d-lolad

Ta main d'enfants =cinq enfants

Swad- es- sa'd…

La noirceur du sort=la malchance

Byad es-sa'd

 La blancheur du sort= la chance

A byade yana

Ah , ma blancheur ! =que je suis chanceuse !

swiyes del byad

 un peu de blanc=un peu de charbon

Nhar- t-terf- e-l byad

Le jour du foulard blanc=le jour où l'on ceint le fiancé d'un foulard blanc.

( particulièrement à Fès) Il avait pour but de le protéger des influences maléfiques , la couleur blanche étant aussi un symbole de pureté et de bonheur.

Terreqo-lo-s-sema '

on lui a frappé le Chemah = on lui a récité la prière des morts

(Chémah)

Aziya 'amri

viens ma vie =viens mon chéri

Aziya 'ini

viens mon œil.(idem)

Aziya kebdi

viens mon foie.

Aziya tazi

 viens ma couronne.

iwa khyar !

Eh bien concombre ! = eh, bien d'accord ! (pour manifester sa surprise ou son mécontentement

'qrtas dipallebe

une cartouche de pallebe ( déformation du français ' pain levé' ) = genre de gâteaux de Savoie enveloppés dans un papier blanc (kaghet

d-londeda)

qte' -n-nwa =la coupure d'amande ( gâteaux d'amandes pilées mélangées avec de la farine)

[1]    La pâtisserie juive du mellah est très variée. Elle se compose de: pallebe, 'nidlat, k'ibat, agrawz, qte'n-nwa, halwa d- z- zezlan, d-dre'a d-nwa, orqat d-el ma'zon, el khbiza d-ez-rar'…etc . On les sert lorsqu'on reçoit des invités Les Musulmans de la Médina confectionnent des brewat, ghribat, ka'b-el-ghzal, chebbakiya….

Pour la fête de la Mimouna on prépare la mroziya, zabane ( kol u ban ), mofleta, hrabel…

zoz del qnidlat

deux petites chandelles =deux petits gâteaux en pâte d'amande en

forme de chandelles

worqa d-l-ma 'zon

une feuille de fruit confit (orange, citrouille )

dewwer m'aya !

 fais tourner avec moi=laisse-moi un pourboire .

azi a ben t- tetos

 viens fils de tetos !=viens fils de Titus

azi a tetosa

viens tetosa, ! (variante au féminin)

tetos /tetosa za'tot /za'tota ! mesbogh / mesbogha meskhot / meskhota keffos / keffosa

 tetos, za'tot, mesbogh, meskhot, keffos..: mots courants pour désigner une personne sans considération, de manières grossières. On peut les traduire par : malotru, rustre, malheureux.

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 120 מנויים נוספים

רשימת הנושאים באתר
ספטמבר 2018
א ב ג ד ה ו ש
« אוג    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30