Ygal Bin-Noun- יגאל בן-נון

Le Maroc enterre ses derniers juifs

MAROCAIN JUIF ET COMMUNISTE DE LA PREMIÈRE HEURE, SIMON LÉVY S'EST ÉTEINT VENDREDIDÉCEMBRE, QUELQUES MOIS APRÈS DEUX AUTRES FIGURES ATYPIQUES ABRAHAM SERFATY ET EDMOND AMRAN EL MALEH PAR RUTH GROSRICHAR

Bien sûr, ces trois-là ne représentent pas à eux seuls la communauté juive marocaine, réduite aujourd'hui à moins de 3000 personnes sur plus de 30 millions de Marocains. Ils la représentent d'autant moins que leurs parcours personnels et leurs prises de positions politiques les ont placés en marge de la vie et de l'establishment communautaires.

Toujours est-il qu'avec eux, c'est une génération qui vient de disparaître. Celle de ces juifs qui, encore jeunes étudiants, prennent fait et cause pour l'indépendance du Maroc, au début des années 1950, et entrent en politique au sein du Parti communiste marocain (PCM), devenu plus tard Parti du progrès et du socialisme (PPS).

 Par idéal sans aucun doute, mais aussi parce que le PCM – à l'écart du panarabisme et surtout du panislamisme qui dominaient alors – était, à l'époque, le seul parti à même de les accueillir. Plus tard, chacun prendra un chemin différent, cependant tous les trois garderont, jusqu'au dernier souffle, un profond attachement à leur pays et à leur marocanité.

Simon le Marocain

De Simon Lévy, ses familiers avaient coutume de dire: « Plus marocain que Simon, tu meurs!». A quoi il répondait, d'un ton plus rude que rigolard : «Non, ne meurs pas, mais plutôt que Simon, appelle-moi Shem'oun en judéo-marocain, s'il te plaît! » – tant il tenait à rappeler sa double identité, marocaine et juive.

Cette identité composite guidera d'ailleurs son action durant les vingt dernières années de sa vie. En effet, il connaîtra des déceptions dans son camp politique : certains de ses « camarades » du PPS s’employèrent à l'évincer des instances dirigeantes du parti, usant parfois d'arguments aux relents antijuifs.

 Au reste, Simon Lévy reconnaissait que sa judéité n'allait pas de soi pour les autres puisqu'il n'hésitait pas à affirmer qu'un juif, aussi patriote soit-il, ne pouvait diriger un parti majoritairement composé de Marocains musulmans.

Constat lucide et qui donne à penser. Il réorientera alors son action publique pour se consacrer entièrement àla Fondationdu patrimoine judéo-marocain et pour diriger le musée du judaïsme de Casablanca, le seul du genre dans un pays arabo-musulman

Outre plusieurs écrits sur la présence juive en terre marocaine, sa thèse d'Etat sur les « Parlers arabes des juifs du Maroc » témoignait déjà de cette volonté de sauvegarder un patrimoine précieux en passe de disparaître.

 Immense travail de collecte et d'analyse historique et sociolinguistique, qui attend toujours d'être publié. Arracher à l'oubli l'histoire et les traditions juives plurimillénaires au Maroc était devenu sa raison de vivre.

 Que de fois ne l'a-t-on pas entendu tempêter contre l'occultation de cette réalité historique, occultation entretenue par les pouvoirs publics, à commencer par le ministère de l'Education nationale, dont les programmes scolaires restent expurgés de toute référence au judaïsme marocain.

 Pour Simon Lévy, il était urgent d'informer les jeunes générations sur cette question. C'est pourquoi, avec quelques instituteurs osant braver la réprobation de leurs collègues, il organisait des visites scolaires guidées de son musée : « Aucune aide n 'est prévue par les responsables, pas même un autobus ! C 'est l'instituteur qui, payant de sa poche, fait plusieurs voyages en taxi avec ses élèves et moi j'en transporte une partie dans ma voiture ! En plus, ce maître est mal vu dans son école où une telle visite n 'est pas comprise. J'en ai les larmes aux yeux parfois… mais c'est magnifique quand même, je garde espoir».

Juif, pas « hébraïque »

Ces raisons d'espérer, les avait-il trouvées dans le préambule de la dernière Constitution adoptée en juillet 2011, lequel déclare que l'unité du royaume «s'est nourrie et enrichie de ses affluents africain, andalou, hébraïque et méditerranéen»!

Pas vraiment, et il ne prenait pas de gants pour le dire : « Ceux qui ont eu honte de mettre le mot "juif' dans la nouvelle Constitution et ont cherché à le remplacer par le mot "hébraïque " n'ont rien compris à l'Histoire.

"Hébraïque " ne veut rien dire du tout dansla Constitution… D'uncôté, le Maroc fait un pas en avant en disant qu'il faut reconnaître l'existence des juifs au Maroc et, de l'autre, nous n'allons pas les appeler officiellement des juifs ? Qu'est-ce que cela veut dire ? C'est ridicule!»

Il n'était pas tendre non plus sur le sionisme et l'injustice faite aux Palestiniens. Cependant, la critique qu'il en faisait ne remettait pas en question l'existence de l'Etat d'Israël, comme c'est le cas chez d'autres. S'il condamnait le sionisme, c'est aussi pour avoir organisé – avec la complicité épisodique des autorités marocaines – l'exode massif et, pour lui dramatique, des juifs marocains.

Le 4 décembre, jour de ses obsèques, ils étaient tous là ou presque : le cabinet royal, les représentants de la communauté juive, les membres de la société civile, le nouveau chef du gouvernement, l'islamiste Abdelilah Benkirane qui ne faisait pas vraiment partie de ses amis, sans oublier bien sûr ses anciens camarades du PPS, y compris ceux qui furent parmi les moins bienveillants à son égard.

 Comme de bien entendu, chacun y est allé de son hommage appuyé et de son laïus sur les vertus de la tolérance marocaine et du rapprochement intercommunautaire. Mais combien d'entre eux ont-ils un jour mis les pieds dans son musée auquel il s'était voué corps et âme et dont il avait voulu faire, justement, un espace de symbiose judéo-musulmane ?

 De ceux qui sont venus saluer sa mémoire, combien se seront souvenus que là-bas, au numéro 81 de la rue du Chasseur Jules Gros, quartier de l'Oasis, son musée attendait d'improbables visiteurs ? Relégué à la périphérie de la ville, le lieu est un ancien orphelinat pour enfants juifs. Tout un symbole, aujourd'hui que Simon Lévy n'est plus… >

כתיבת תגובה

האימייל לא יוצג באתר. שדות החובה מסומנים *

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 120 מנויים נוספים

רשימת הנושאים באתר
ספטמבר 2018
א ב ג ד ה ו ש
« אוג    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30