Une histoire de familles

une-histoire-fe-famillesUn cadre qui s'impose 

Le choix pour cette etude d'un cadre aussi global que celui du Maghreb, les trois pays de l'Afrique du Nord : Maroc, Algerie, Tunisie n'a rien d'artificiel meme si historiquement l'unite politique de cette vaste etendue de terres de l'Atlantique ala Mediterranee, et des cotes mediterraneennes au Sahara, n'a jamais persiste et qu'aujourd'hui encore elle reste un mirage. 

Sur le plan juif en tous cas, la foisonnante diversite, l'originalite profonde de chacune des trios communautes ne peut masquer l'unite profonde dont l'onomastique est le meilleur reflet. 

Même si le genie local a forge dans chacun des trios pays des patronymes typiques, les migrations ont abouti a ce que la majorité des noms effectivement les plus repandus soient communs aux trois pays ou au moins a deux d'entre eux, les couples les plus frequents etant l'Algerie et la Tunisie d'un cote, et l'Algérie et le Maroc de l'autre, l'Algerie jouant bien son role de corps de la colombe le Tunisie et le Maroc ses ailes

Sur le solide strata de base hebraico – armeen, se sont deposes comme autant de couches geologiques, avec des intensites diverse selon les pays mais dans le meme ordre, un mince apport punique, un massif renfort berbere que l'invasion arabe a largement erode sans l'effacer pour autant, auxquels sont venus ensuite se greffer – directement en Algerie et au Maroc et indirectement en Tunisie enrichis par le passage par l'Italie – les rescapes espagnols et portugais iberique.

L'interlude ottoman qui aurait pu separerla Tunisie, l'Algerie qui l'ont subi, du Maroc qui y a echappe, n'a dans le pratique presque pas laisse de traces onomastiques.

Pas plus que le dernier episode, pourtant le plus lourd de consequences, celui de la domination francaise,  commencee et poursuivie avec la plus grande intensite en Algerie, etendue ensuite ala Tunisieet beaucoup plus tardivement au Maroc.

Et pour la meme raison : la precocite de l'adoption de noms de familles dans les communautes juives sepharades

Alors que dans les communautes ashkenazes d'Europe il aura fallu attendrela Revolution Francaiseet Napoleon pour obliger les juifs a adopter des noms patronymiques, ils s'etaient deja solidement cristallises en Espagne et au Maghreb a partir du XIVeme siecle.

Tout au plus l'influence française a-t-elle ajoute un vernis orthographique – dans la maniere de transcrire les noms. De les franciser avec plus au moins de liberte et de fidelite. 

C'est a un autre niveau que ce raz-de-maree aura laisse son empreinte indelibile – avec une intensite decroissante de l'Algerie au Maroc, en passant parla Tunisie.Celuides prenoms Francises a outrance dans un premier temps, tout en essayant de rester proches de l'original – Abraham devenant Albert ; Messod, Fortune ; Yaacob, Jacques ; Moche, Maurice ; Aaron, Henry . 

Ce fut dans un second temps une adoption sans frontieres des prenoms français, toute ressemblance avec l'original hebraique devenant fortuite. Paradoxe plein d'enseignements – qu'il n'y a pas lieu ici de developper – que cette fideite inversee : aux noms de famille qui n'ont qu'une valeur identitaire sociologique au detriment des prenoms pourtant charges de valeur religieuse.

L'imagination au pouvoir

Dans chacune de ces six langues qui ont participe a cette creation naghrebienne, la meme mysterieuse alchimie a preside a la formation des patronymes. Ils conviendrait toute fois d'y ajouter une septieme, particulierement bavarde, celle des…mauvaises langues, un grand nombre de noms n'etant en effet au depart que des surnoms et des sobriquets plus aux moins moqueurs, indicatifs d'un trait de caractere ou d'une particularite physique: Chiquito, Katan, Betito, Shgir, pour ne prendre qu'un exemple, pour designer le petit de taille.

Seconde source d'inspiration : l'adoption par ses descendants du prenom de l'ancetre fondateur, avec ou sans l'adjonction de l'indice de filiation hebraico-arabe Ben : Ben Simon, Ben Amram, Aaron, Jacob, Amghar.

Viennent ensuite la fonction, la dignité ou le metier : Assayag, Sebbag, Zabaro, Hazan, Gabay, Senior.

Les peregrinations si caracteristiques du destin juif, a travers les pays, les regions et les villes, trouvent ensuite le plus large echo : Lisbonne, Valensi, Lugassy, Venero, Jerusalmi, Sarfaty, Elfassi

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 135 מנויים נוספים

מאי 2012
א ב ג ד ה ו ש
    יונ »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
רשימת הנושאים באתר