Mariage juif a Mogador-fran-angl

 

חתונה במוגדור 58Alors le deuxième chanteur entame


Une chanson chantée de toute son âme :

Dar chamaïm

 Naarats bikdoucha

 Acher bara sasson vésimha

 Hatan vécala véditsa

 

(Celui qui habite les cieux

Magnifié dans sa Sainteté

Qui a créé joie, allégresse,

Fiancé, fiancée et gaieté… )

 

Un troisième chanteur

Montre à son tour sa valeur :

 

Gazar El chokhen s né

 Bat ploni léploni

 Arbaïm yom milifné

 Yom assot Hachem

 Réou kama gdola

Mitszvat hatan vécala

 

(E-l, révélé dans le buisson

 A décidé

Fille de tel à fils de tel s'unira

Quarante jours avantla Création

Voyez combien est grande

La mitswa de Hatan et Cala.)

Et quand on sortla Torah

 Tous vers elle tendent leurs bras,

 En murmurant avec ferveur,

Des vœux de bonheur.

 

Presque tous les invités

Sont appelés à " monter "

 Àla Torah.

Et au lieu qu'ils soient sept

Ils sont dix, cinquante, cent,

 A tel point que de guerre lasse

 Quelqu'un clame : ça suffit Khlass !

 Ce qui entraîne un silence total

 Précédant le moment capital.

Le Rabbin dit quelques belles paroles

 Il glorifie Hatan et Cala et les auréole.

Et le Hatan prononce sans manières

Les bénédictions de la prière :

 Barékhou et Adonaï hamévorakh !

 

Tous dans la salle sont sous le charme

Emue, la jeune mariée essuie une larme,

Elle jette sur son Hatan bonbons et friandises

Happés par les enfants avec gourmandise.

La prière terminée

Tous sont convoyés

Chez les parents du marié

Là, un banquet abondant

 Les attend.

 

Quel festin mes amis !

Attendez ! Restez assis

 Voilà les pigeons farcis !

 Mangez ! N'arrêtez pas

Ceci n'est qu'un apéritif

Pas encore le repas !

 Vers le soir,

Avant que le Shabbat ne " sorte ",

 Le Hatan est devant sa porte.

 Il est superbe, bien mis

 Il interpelle ses amis :

 Entrez ! Fêtons ensemble !

 Et que nul ne se lasse

 Et que chacun fasse

Tout ce que bon lui semble !

 

Et voilà comment, mes chers,

 Ensemble, comme des frères,

 On passe une semaine inoubliable

Assis autour de la table

 À boire et à manger,

 À chanter et à danser,

 Multipliant les cérémonies,

 D'ailleurs, ce n'est pas encore fini !

Venez ! Approchez plus près !

Je m'en vais vous narrer

Le mercredi d'après.

Mais vous l'avez deviné sans doute

Il s'agit de Lilt tkssir Ihout,

Mabrouk, mabrouk !

Le matin, notre valeureux Hatan

S'en va au souk.

Il n'est pas seul, Dieu merci

Ses amis sont là aussi.

Ils passent par le potier

Un de ses amis, le plus cachottier,

Achète en cachette

 Une passoire – Keskass,

 Qu'il donne au fleuriste.

 " Surveille-la bien ! dit-il,

 Il ne faut pas qu'elle casse !

 " Quand le fleuriste reçoit la visite

 Du Hatan,

 

Il lui tend un bouquet de fleurs :

 " Achète-les pour ta femme

 Ne la laisse jamais en pleurs !

 " Notre jeune marié s’empare

 Des fleurs et… de la passoire

Et sort, sans se faire voir.

 

Ainsi, muni de la passoire volée

Il s'en retourne à son foyer

Pour donner les fleurs à sa femme

Et la choyer.

Chemin faisant,

Ecoutez comme c'est plaisant,

Ses amis s'approchent,

Lui introduisent de force

De l'argent dans les poches.

Puis tous viennent chez lui

 La Mahia dans les verres luit,

La jeune mariée, la tête couverte

D'une Sbnia bleue ou verte

 Les accueille d'un Asslama

 Répété à plusieurs reprises,

La table est déjà mise

 Les Zgharit fusent,

 Et la Ghrama est admise.

 

Et quand tombe le soir

On présente au jeune couple

Un grand poisson

 Dans la passoire.

 

Leur devoir

 Est de l'écailler

 Et de le nettoyer.

 

Ce qu'ils font joyeusement

 Sous les yeux vigilants

 Des deux mamans.

 

Le poisson symbolise

 La fécondité.

 Si en Lui

Ils sont confiants,

 Dieu dans sa bonté.

 Leur donnera des enfants.

 

Le vol de la passoire

 Laisse entendre et voir

 Que notre marié Ira jusqu'à voler

Pour nourrir son foyer.

 

Voilà comment, mes amis,

Dans une ambiance de bonne entente

Deux familles heureuses et contentes

Ont passé quinze jours

Dans la joie et l'amour.

Et comme il est dit dans les écritures :

Pour que le bonheur dure

L'homme – père et mère quittera

Femme prendra

Richesse et force

Lui donnera,

Alors,

Dans son foyer, Joie régnera.

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 135 מנויים נוספים

ספטמבר 2012
א ב ג ד ה ו ש
« אוג   אוק »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
רשימת הנושאים באתר