Les noms de famille juifs d'Afrique du nord des origines a nos jours – Joseph Toledano-Chaouat-Chaltiel

une-histoire-fe-familles

CESANA

Nom patronymique d'origine italienne, ethnique de la bourgade du même nom dans la province de Rimini. Au XXème nom très peu répandu, porté uniquement en Tunisie, à Tunis, par des descendants des Livoumais.

ISAAC: Un des dirigeants de la communauté livoumaise de Tunis au cours de la seconde moitie du siecle dernier.

 

CHABBAT

Nom patronymique d'origine hébraïque, ayant pour sens l'arrêt de tout travail de toute activité, le septième jour de la semaine, le jour du repos de l’Etemel: "Ainsi furent terminés les deux et la terre, avec tout ce qu'ils renferment. Dieu mit fin le septième jour, à l'oeuvre faite par lui; et il se reposa le septième jour, de toute l'oeuvre qu’il avait faite. Dieu bénit le septième jour et le proclama saint, prce qu'en ce jour il se reposa de l’oeuvre entière qu'il avait produite et organisée" (La Genèse, 2, 1-3). C'est l'une des bases essentielles de la foi juive, un des facteurs qui ont fait le plus pour sa cohésion et sa survie au point que l'on dit que plus que les Juifs ont gardé le chabbat, le chabbat a gardé les Juifs. Comme prénom il était traditionnel donné aux garçons nés un jour de chabbat (comme le plus célèbre des faux Messie Chabtaï Zvi). Autres formes: Cebat, Sabat, Bensabbat (que nous avons déjà étudié séparément). Au XXème siècle, nom peu répandu, porté en Algérie (Alger, Oran, Mostahganem, Constantine), en Tunisie et au Maroc.

 

CHALECON

Nom patronymique d’origine espagnole, textuellement le grand gilet, le porteur d'habits amples. A rapprocher du patronyme arabe Boujenah qui a sans doute le même sens. Le nom est attesté au Maroc au XVIème siècle, sur la liste Tolédano des patronymes usuels à l'époque. Au XXème siècle, nom extrêmement rare, porté uniquement au Maroc.

CHALOM

Nom patronymique d'origine hébraïque, prénom masculin qui a pour sens la paix, à rapprocher de Chélomo, Salomon, devenu nom patronymique dans nombre de commu­nautés, tout en continuant à être donné comme prénom dans toutes les communautés sépharades et achkénazes. Le nom est attesté au Maroc au XVIême siècle, figurant sur la liste Tolédano des patronymes usuels à l'époque, précédé de l'indice de filiation: Ben Chalom. Au XXème siècle, nom peu répandu, porté essentiellement en Tunisie (Gabès, Tunis ); au Maroc (Tétouan, Casablanca, Sefrou); et en Algérie, dans l'Oranais.

RAPHAËL: Négociant originaire de   Tétouan installé à Oran où il acquit la nationalité française. Il défraya la chronique en 1893 par sa condamnation à cinq ans de reclusion pour avoir vendu de la poudre a des rebelles souleves contre les autorités françaises.

 MARDOCHEE: Fils de Raphaël. Riche négociant, en association avec son frère Vidal, et homme politique né à Oran. Ils furent à ces deux titres les cibles privilégiées des attaques contre "l'accaparement de l'Algérie par les Juifs" au cours de la très violente campagne antisémite qui déferla sur l'Algérie au cours de la dernière décade du XIXème siècle et qui atteignit son apogée en 1897-98 au moment de l'Affaire Dreyfus en métropole. Il fut élu en 1892 conseiller municipal du Village nègre, le quartier indigène d'Oran. Il s'occupa activement des intérêts des indigènes musulmans, principalement en matière d'éducation, créant la première "école de filles indigènes" d'Algérie. Son dévouement à la cause des ses électeurs et son indépendance d'esprit lui valurent la haine féroce des membres européens du Conseil Municipal, haine qui trouvait son illustration dans la presse antisémite et en tête dans le quotidien "Le Petit Africain". Il blessa au cours d'un duel le rédacteur de ce quotidien qui menait contre lui une campagne d'une grande violence. Pour faire pièce à ces attaques, il créa en 1895 avec son frère Vidal un hebdomadaire de combat, "L'Impartial Oranais". Le journal fut contraint à la fermeture après la condamnation des ses rédacteurs, les frères Chalom pour diffamation. Il fut aussitôt remplacé par un autre titre "Le Colon Oranais”. Le ton militant du journal rendant coup pour coup lui valut la haine féroce des milieux antisémites. Lors des graves désordre du 21 mai 1896, la foule des antisémites assiégea la maison de Mardochée qui pour se dégager, fut contraint d'ouvrir le feu, blessant un des manifestants. Il fut arrêté et condamné à six mois de prison avec sursis. Avec la communauté israélite d'Oran, les frères Chalom eurent des rapports difficiles et délicats. Méprisé des vieux habitants de la ville en tant que descendant de nouveaux venus du Maroc, il les heurta encore plus par son détachement de la tradition religieuse, se proclamant ouvertement libre-penseur et favorable à une assimilation totale à la société française. Il épousa une Espagnole catholique et ses enfants furent baptisés à l’Eglise. Suivant une ligne anti-consistoriale, il entra avec son frère Vidal, en conflit avec l'étemel et tout-puissant président du Consistoire, le légendaire Simon Kanoui. Après la décrue de la vague antisémite à Oran, à partir de 1900 il n'hésita pas s'allier avec les anciens anti-juifs pour revenir au Conseil Muni­cipal et continua à écrire dans les journaux locaux. Pour défendre ses positions, auprès de l'opinion juive et non-juive, il édita une brochure intitulée "Juifs et anti-Juifs".

 JACQUES: Juriste à Tunis à la fin du XIXème début du XXème siècle, auteur d'une étude sur "Les Israélites de la Tunisie; leur condition civile et politique" (Paris, 1908).

DARIO: Célèbre médecin né à Tunis en 1880. Médecin de la famille beyicale, il soigna avec le même dévouement les habitants de la Hara où il était surnommé le Maimonide de Tunis. Sur le plan communautaire, il fut dans les années vingt président d'honneur de l'UUJJ, L'Union Universelle de la Jeunesse Juive fondée à Paris par Aimé Pallière et participa à toutes les oeuvres de bienfaisance de la communauté.

SYLVAIN: Homme politique israélien, Vice-ministre de la Défense du gouvernement Nétanyahou. Né à Gabes, en Tunisie, il monta enfant avec sa famille en Israël en 1959. Economiste, il fut président de la Hebrat Hahashmal, l’Electricité d'Israël, la plus grande société économique d'Israël. Militant du Likoud, il entra à la Knesset en 1992. Il se distingua comme président de la Commission des Affaires Economiques.

CHALTIEL

Nom patronymique d'origine hébraïque, francisation de "chealtiel", prénom masculin biblique qui a pour sens je l’ai demandé à Dieu. Il est évoqué dans le petit prophète Haggaï comme le père de Zéroubabel: "Dans la deuxième année du roi Darius, le sixième mois, le premier jour du mois, la parole de l'Etemel fut adressée par l'organe du prophète Haggaï à Zeroubabel, fils de Chaltiel, gouverneur de Judée .. (Haggaï, 1, II). Ce prénom qui était fort répandu chez les Juifs du Portugal et leurs descendants dans l’empire ottoman et dans les communautés achkénazes, n'a jamais été populaire au Maghreb et n'y a subsisté que comme nom patronymique. Au XXème siècle, nom très peu répandu, porté en Tunisie (Tunis, Sousse) et en Algérie (Constantine).

CHAMAK

Nom patronymique d’origine arabe, indicatif d'un trait de caractère: l'homme hautain, orgueilleux, porté chez les Juifs et les Musulmans. Autre orthographe: Chemak Au XXème siècle, nom très peu répandu, porté en Algérie, particulièrement dans le Constantinois (Constantine, Guelma, Tébessa).

CHAMAS

Nom panonymique d'origine hébraïque, francisation de chamach, textuellement le serviteur, celui qui sert les autres, indicatif d'une fonction: le bedeau de la synagogue ou l'huissier du tribunal rabbinique. Au XXème siècle, nom très peu répandu, porté en Tunisie, à Tunis.

CHAOUAT

Nom patronymique d'origine arabe, vraissemblablement indicatif d'un métier le rôtisseur, essouat. Au XXème siècle, nom très peu répandu, porté en Tunisie (Tunis, Béja, Monastir) et en Algérie (Constantine).

  1. FRADJI: Fils de rabbi Nissim. Un des saints les plus vénérés du judaïsme tunisien. Son tombeau à Testour, près de Béjà, loin de toute agglomération juive, est le premier miracle attaché au nom de celui qui est considéré comme le plus doué des poètes de langue hébraïque qui ait jamais vécu en Tunisie. La légende raconte qu'un soir le rabbin, qui était origianire du Maroc, né à Fès au début du XVIIème siècle, avait dit à son serviteur de bien fermer les fenêtres et de tirer les rideaux, ajoutant: "demain quand tu entreras dans ma chambre, je serais mort. Tu me trouveras lavé, habillé, prêt à être enterré. Tu me feras placer sur une mule et là où elle s'arrêtera, vous m'enterrerez." Les Juifs de Béjà suivirent à la lettre ses instructions. La caravane s'ébranla suivant la mule qui dans son inconscience entra dans le camp du Bey. Effrayés, les accompagnateurs juifs s'enfuirent et s'en revinrent à Béjà. Quant à la mule, sans tenir aucun compte des soldats qui voulaient la chasser, elle continua son chemin jusqu'à ce qu'elle s'arrêta enfin. Le Bey non seulement permit aux Juifs d’enterrer là leur rabbin, mais ordonna de plus à ses serviteurs de lui construire une coupole comme on le fait pour les saints marabouts musulmans. Sa Hiloua au début de l'automne, pendant les mi-fêtes de Soucot, attirait des milliers de pèlerins de Béjà et même de de Tunis. Les Musulmans le vénéraient également. Auteur de près d'un millier de poèmes, dont plusieurs d'inspiration mystique pleurant l'exil et exaltant la Rédemption future sont entrés dans la liturgie des synagogues tunisiennes et étaient connus dans toute l'Afrique du Nord, transmis oralement de génération en génération. Leur recueil fut imprimé pour la première fois à Livourne en 1872, sous le titre de "Shiré Zimra". Le professeur Ephraim Hazan en a fait une nouvelle édition critique en 1986 à Jérusalem.
  2. DAVID (1849-1934): Descendant en droite ligne de l'illustre saint. Rabbin né à Monastir. Orphelin très jeune, il fut recueilli et éduqué par son oncle maternel. Nommé grand rabbin de Mahdia en 1870, il resta à son poste pendant près d'un demi- siècle avant d'être appelé à la tête du Tribunal rabbinique de Sousse où il devait terminer ses jours.

Les noms de famille juifs d'Afrique du nord des origines a nos jours – Joseph Toledano-Chaouat-Chaltiel

Page 302

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 200 מנויים נוספים
נובמבר 2022
א ב ג ד ה ו ש
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
רשימת הנושאים באתר