Il etait une fois le Maroc-D. Bens

il-etait-une-foisL'importance de l'islam semble déterminante dans la structure sociale et politique

Oui, d'autant plus que les Zaouïas constituaient à travers le pays des centres religieux et culturels dont l'importance atteint parfois celle des seigneuries. Il ne faut pas oublier non plus les structures tribales qui jouaient un rôle important.

Qu'est la zaouïa?

La zaouïa est un centre d'enseignement, un lieu de réunion, un lieu de confrérie où l'on récitait des litanies et un centre religieux. Une zaouïa pouvait être appelée à arbitrer des conflits et disposait parfois d'un pouvoir judiciaire. Une zaouïa pouvait être aussi un lieu de culte centré sur une personnalité à laquelle on accordait des dons miraculeux et de nombreux visiteurs faisaient des demandes que les santons transmettaient au ciel en leur nom. Au cours de l'histoire, il arriva que, durant des expéditions punitives du Makhzen, certains rebelles se réfugiassent dans une zaouïa, cette dernière étant censée représenter un sanctuaire inviolable.

Les zaouïas recevaient des cadeaux de la part de leurs fidèles et des dons émanant de fondations religieuses, les habous. Le Makhzen leur versait également un tiers de la dîme islamique destinée à l'enseignement coranique. Ajoutons que lorsque les dons aux religieux dépassèrent la mesure alors que l'armée elle-même était à court de moyens, il se trouva un conseiller du sultan qui rappela les paroles d'un vizir perse du XIe siècle Nidham Al-Mulk : « C'est l'armée nocturne qui travaille lorsque Votre Majesté se repose tranquillement.» Les zaouïas dépendaient donc indirectement de l'autorité du Makhzen et il arrivait que ce dernier leur confiât certaines tâches gouvernementales.

Les zaouïas étaient donc puissantes

Certaines zaouïas furent extrêmement puissantes : lesNassiriya au Tafilalet (depuis 1674), les Sharkaoui au Tadla (depuis 1601) et les Wazzani (depuis 1727). D'autres confréries telles celles des Derkaouas, desTaïebiya, des Tidjanlin, des Chingueti, des Qadrya et des Kettaniya ont eu également une grande influence. Certaines zaouïas furent extrêmement riches grâce aux dons recueillis et elles développèrent des réseaux d'entreprises lucratifs. A titre d'exemple, la ville de Mogador versait annuellement à la zaouïa deTamegrout rattachée à celle de Nassiriya une tonne de fer et 150 kilos d'acier.

D'autres firent tâche d'huile jusqu'à exercer une influence politique non négligeable, en mettant tout leur poids pour décider du choix du successeur d'un souverain défunt. De façon générale, les zaouïas furent plus puissantes dans les régions éloignées du royaume. Le chef de la zaouïa d'Ouezzane tenait l'étrier du souverain lorsque ce dernier se rendait au marabout de Sidi Qassem (Petit-Jean), ce qui constituait aux yeux de beaucoup une consécration du souverain. Celle deMoulay Idriss s'attira l'intervention des souverains pour juger de la répartition des charges entre les nombreux descendants de la dynastie idrisside. Celles de Dila etd'illigh (XVIIe siècle) se soulevèrent contre le Makhzen et furent détruites par Moulay Rachid. Il en alla de même pour la zaouïa de Cherradia détruite par Moulay Abderrahmane au XIXe siècle. Celle de Tazeroualt dans le Sous résista aux troupes du sultan Moulay Hassan Ie en 1881. Celle des Kettaniya fut fermée par Moulay Abdelhafid en 1910 puis rouverte en 1912 lors de l'investiture de son successeur Moulay Youssef. D'autres encore telles celles d'Amhaouch oud'Ahançal eurent des rapports tantôt cordiaux tantôt hostiles avec le Makhzen. 

Il y avait également de très nombreux sanctuaires, mausolées, marabouts ou koubbas, rattachés à une chambre d'hôtes ou un caravansérail. Ils recevaient des dons, les Foutouhat destinés à l'entretien des lieux et à nourrir de pauvres pèlerins. Les revenus étaient gérés par les chefs des zaouïas et il arriva que l'on fît appel au Makhzen en regard du droit de gérance ou même de l'usage des fonds ainsi recueillis. De son côté, le Makhzen coopéra avec les zaouïas tant et aussi longtemps  n'avaient pas d'ambitions politiques.

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 161 מנויים נוספים

נובמבר 2012
א ב ג ד ה ו ש
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
רשימת הנושאים באתר