Alliance Israelite Universelle..Richard Ayoun

Brit – 30

La revue des juifs du Maroc

ALLIANCERedacteur : Asher Knafo

Les 150 ans de l'AllianceIsraelite Universelle

Richard Ayoun

Synthese du colloque : L'Alliance Israelite Universelle en Tunisie (1860-1967) et les transformations socioculturelles de la communau te juive.

Youval Harouvi, de l'universite de Tel Aviv, a evoque  les rabbins de Djerba et l'A.I.U. Des la fin du XIXs siecle l'A.I.U. tenta a de nombreuses reprises d'ouvrir une ecole dans l'ile de Djerba. Les rabbins des deux communautes juives locales Harah Kbirah et Harah Sghirah s'opposerent aux initiatives et reussirent a les empecher. Ainsi, la grande majorite des enfants juifs de l'ile continuerent a recevoir une education strictement religieuse… Cette opposition des rabbins de Djerba a ete traitee d'apres le contenu d'une correspondance entre deux rabbins tunisiens renommes.

 II s'agit, d'une part, de la lettre du rabbin Israel Zeitoun, president du tribunal rabbinique de Tunis aux rabbins de Harah Kbirah, dans laquelle il essaie de les convaincre d'accepter l'ouverture d'une ecole de l'A.I.U. dans leur communaute. Et, d'autre part, de la lettre du rabbin Sassi Cohen, chef du tribunal rabbinique de Harah Kbirah qui repond a cette lettre par un refus. Puis dans cette communication ont ete envisagees les positions des rabbins de Djerba par rapport a l'A.I.U., a la lumiere des descriptions du voyageur juif europeen Nahum Slouschz, qui

 visita l'ile a deux reprises, en 1906 et en 1928.

 II y rencontra les rabbins locaux, et publia plusieurs essais, dans lesquels se trouvent de nombreuses informations a caractere historique sur le Judai'sme de Djerba, et sur l'attitude de ces rabbins vis-a-vis de l'education moderne.

Fabienne Develle, de l'universite Paris-Sorbonne (Paris IV), s'est penchee sur « Les tentatives et les echecs a l'interieur de la Tunisie ». A travers trois exemples, ceux des villes de Mahdia, Beja et Bizerte, elle degage la politique de l'A.I.U., destinee a etendre son reseau scolaire en Tunisie. L'ecole de la petite ville de Mahdia, fut creee, mais ce fut un echec puisque qu'apres trois ans d'existence elle fut fermee. Deux villes, Beja et Bizerte, tenterent d'avoir une ecole, sans jamais en obtenir la creation.

Saloua Grissa, professeur d'hebreu dans les facultes tunisiennes, a traite de « l'enseignement de l'hebreu en Tunisie : hier et aujourd'hui ». Elle a donne un apercu, fort bien venu, sur l'enseignement communautaire avant l'implantation de l'A.I.U., puis de l'enseignement a l'epoque de l'A.I.U., et de l'enseignement actuel de l'hebreu dans les communautes de Djerba et de Tunis, a partir de 1990 et dans les universites tunisiennes. II faut signaler que les mouvements sionistes ont donne des cours d'hebreu aux Juifs. A Djerba, est enseigne l'hebreu traditionnel.

La cinquieme seance consacree aux oppositions a l'action de l'alliance israelite universelle en Tunisie » a ete presidee par Moktar Ayachi, professeur a la Faculte des Lettres de Manouba.

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 160 מנויים נוספים

אפריל 2014
א ב ג ד ה ו ש
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
רשימת הנושאים באתר