Epreuves et liberation. Joseph Toledano

 

epreuves-et-liberationJoseph Toledano

Epreuves et liberation

Les juifs du Maroc pendant la seconde guerre mondiale

CHAPITRE 1

La montee des perils

A peine entame sous l'egide du Protectorat francais a partir de 1912 le processus de modernisation, d’emancipation et d'ouverture au monde du judaisme marocain connut un premier ralentissement durant les quatre annees de la Premiere Guerre Mondiale. Apres l'euphorie suscitee par le developpement accelere et la prosperite des annees vingt, le Maroc subit de plein fouet les repercussions de la conjoncture europeenne a laquelle il etait desormais plus etroitement lie et particulierement, ses sujets juifs. A la montee des perils venus directement d'Europe — deferlement de la vague de persecutions et de propagande antisemites sur fond de crise economique mondiale — s'ajouterent les retombees des evenements de Palestine, les consequences de la guerre civile espagnole declenchee a partir du nord du Maroc et les premiers soubresauts du nationalisme musulman. Une combinaison de facteurs qui devait pour le judaisme marocain ouvrir une nouvelle page de son histoire, marquee par 1'instabilite, l'incertitude, les ruptures et les apprehensions. Celle-ci toutefois ne devait jamais egaler ni s'approcher du modele europeen, ni meme algerien.

Incidents de rue

Les repercussions locales tardives de la grande depression mondiale, consecutives au krach de Wall Street de 1929  creerent, dans la premiere moitie des annees 1930  une atmosphere propice a la multiplication d'incidents de rue sporadiques entre Juifs et Musulmans, sous des pretextes mineurs.

La nouveaute fut double. D'abord, le role certain, parfois meme primordial, joue en coulisses par des facteurs externes — le plus souvent les antisemites europeens — dans les mouvements de foules musulmanes en echos a la propagande fasciste et nazie. Ensuite, le nouvel etat d'esprit de la jeunesse juive marocaine, moins disposee que ses aines a subir passivement la condition inferieure de dhimmis. On assista a l'apparition dans la classe populaire juive de jeunes gens capables de rendre coup pour coup et de se defendre, a la grande surprise des Musulmans devant ceux qu'ils appelaient les porteurs de chapeaux et de couteaux

 Incidents en general sans grande gravite mais revelateurs de la double montee de l'hostilite a la fois de la population musulmane, choquee par l’emancipation jugee trop rapide des Juifs, et de la colonie europeenne qui redoutait leur concurrence et etait contaminee par un antisemitisme importe.

C'est ainsi que le 21  fevrier 1930 une bagarre opposa a Casablanca de jeunes Juifs aux eleves d'une ecole coranique du boulevard d'Anfa. Ceux- ci les accusaient de leur avoir " manque de respect ". Alertes, les parents de deux bords s'en melerent et seule l'intervention de la police ramena l'ordre. La tension resta vive trois jours durant, autour du mellah, avec des echauffourees dans les rues menant au quartier juif. Le 13 avril, des bagarres opposerent jeunes Juifs et Musulmans dans plusieurs quartiers de Casablanca, des pierres furent jetees de part et d'autre sur des maisons. La tension s'accrut le lendemain quand un cortege funeraire juif fut lapide par des enfants " comme au bon vieux temps ". Nouvel incident, le mois suivant, sur le meme theme de " manque de respect ". Les voisins juifs d'une mosquee furent accuses, a tort, d'avoir profane ce lieu de culte en y jetant des ordures menageres. Le temps de retablir la verite, la situation demeura explosive plusieurs jours. Cette succession sans precedent d'incidents de rue souleva une vive inquietude dans la communaute juive dont se fit l'echo le nouveau periodique de Casablanca l'Union Marocaine. Partisan d'une franche assimilation a la culture francaise, preconisant aux Juifs du Maroc de lier leur destin a celui de la France, sur le modele du judaisme algerien et tunisien, il avait ete fonde au debut de l'annee par Elie Nataf, un Juif originaire de Tunisie pour contrer l'influence sioniste de UA.venir lllustre. Aussi etait-il plus preoccupe de ce risque de deterioration de la situation, potentiellement prejudiciable a la paix francaise :

  1. quelques jours d'intervalle, a Casablanca d'abord, puis a Rabat, les excellents rapports, les confiantes relations qui ont regne jusqu'ici entre les deux elements autochtones de ce pays, musulman et Israelite, ont semble devoir se gater, se ternir, a la suite de rixes sans importance, de simples querelles entre les representants les moins valables de cespopulations.
הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 120 מנויים נוספים

דצמבר 2014
א ב ג ד ה ו ש
« נוב   ינו »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
רשימת הנושאים באתר