Il etait une fois le Maroc david bensoussanTemoignage du passe judeo-marocain David Bensoussan

Il etait une fois le Maroc

david bensoussanTemoignage du passe judeo-marocain

David Bensoussan

Les sultans etaient-il maitres des captifs?

Ce fut generalement le cas. La periode de captivite pouvait durer plusieurs annees. Ainsi, un captif Chretien pouvait etre revendu plusieurs fois avant d'etre rachete par un representant de son pays d'origine. Le representant consulaire ne pouvait agir en toute liberte car le sultan Mohamed Ben Abdallah se considerait comme le seul proprietaire des naufrages. Le chef berbere Bayreuk qui avait developpe une certaine independance par rapport au sultan negocia directement le rachat des captifs, ce qui dans certains cas, fut la cause de complications et de liberations plus tardives. II en alia ainsi sous les regnes des sultans Abderrahmane et Mohamed IV ou Bayreuk eut les mains libres. Apres les expeditions militaires de Moulay Hassan dans le Sous, ce fut au tour du chef berbere Ma'al Al-'Aynayn de negocier directement la liberation des otages avec les Espagnols tout en proclamant le djihad contre les Francais, ce qui lui donna une certaine notoriete a la cour marocaine. De fait, a partir du sultan Abdelaziz, les souverains n'intervinrent plus dans la liberation des otages. Apres l'abdication de Moulay Abdelhafid, Al- Hiba fils de Ma'al Al-'Aynayn succeda a son pere, revendiqua le sultanat, mais echoua car la France reussit a s'imposer militairement au Maroc. Au debut du Protectorat et jusqu'en 1930 certains atterrissages forces dans le Sahara occidental donnerent lieu a d'apres negociations de rachat de captifs.  

A t'on des esclaves?

En 1790 , le sultan libera des naufrages anglais pour obtenir en echange la venue d'un chirurgien. Ce fut William Lempriere, medecin militaire anglais en poste a Gibraltar qui regut l'ordre de soigner le fils du sultan a Taroudant. II resta au Maroc plusieurs mois. Ses memoires furent consignees dans Voyages dans I'Empire du Maroc et le royaume de Fez pendant les annees 1790  et 1791 . Voici comment il par la des Maures : « On ne prend aucun soin de leur education… II n'est pas douteux qu'un soleil brulant qui relache toutes les fibres… n'ote a l'ame son energie. La plus forte des raisons sur leur stupide lachete, c'est l'effet d'une religion absurde qui n'est fondee sur aucun principe de charite… Si l'on considere que la jalousie et la faussete sont compagnes de la faiblesse et de la superstition, on ne sera pas surpris de voir de tels hommes toujours renfermes dans leur maison, et ne formant entre eux aucune de ces liaisons qui font le bonheur de la vie sociale.» II ajouta toutefois : » II y a des hommes dont les vertus privees feraient honneur aux peuples les plus civilises. II est facheux d'etre oblige de convenir qu'il y en a tres peu qui meritent cet eloge.»

L'ESCLAVAGE

L'esclavage fut un commerce florissant

Les ports de la Mediterranee, furent les sites de ventes et de rachats d'esclaves avec l'Europe et I'Empire ottoman. L'ile de Malte, Tripoli, Tunis, Alger et Sale furent parmi les plus courus. D'une part, des caravanes de 1000  a 1500  esclaves noirs traversaient le Sahara dans des conditions terribles et seulement une partie du « betail humain » pouvait survivre. A titre indicatif, la ville de Tripoli vendit le chiffre record de  2555 esclaves entre fevrier et mai 1756  . L'esclavage d'Afrique noire en terre africaine fut le lot de plusieurs centaines de milliers de personnes, voire meme des millions. James Grey Jackson qui vecut 16 ans au Maroc de 1789 a 1806  comme agent consulaire hollandais et commercant, rapporta que 4000  esclaves etaient captures annuellement pour etre diriges vers l'Algerie et la Tunisie. Les prisonniers de la piraterie en Mediterranee ou en Atlantique devinrent automatiquement esclaves. Enfin, les naufrages constituerent egalement un bassin non negligeable d'esclaves.

Notons que le souverain marocain Mohamed Ben Abdallah Mohamed III ) signa des traites de paix avec une clause relative  a la liberation des captifs musulmans. Ainsi, il racheta 600 esclaves musulmans a Malte en 1789 : 57 Marocains et 7 autres autres Maghrebins furent rapatries vers Tanger et 536 autres vers Istanbul.

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 155 מנויים נוספים

דצמבר 2013
א ב ג ד ה ו ש
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
רשימת הנושאים באתר