La saga des Bibas de Tetouan a Sidi Bel Abbes- Ephraïm, Alfred ENKAOUA-2/2

 

  • Le deuxième évènement, et le plus marquant a été la promulgation du décret  Adolphe Crémieux qui accordait la nationalité française à tous les juifs résidant sur le territoire français de l’Algérie. La France avait énormément de problèmes pour peupler l’Algérie de Français et Adolphe Crémieux, député juif alsacien, permettait d’accroître de façon artificielle la population française. Nous sommes ainsi devenus, par « accident » de l’histoire en 1870 des juifs français !!!

Ainsi beaucoup de juifs du Maroc et de Tunisie entrèrent en Algérie pour devenir français et acquérir des droits qui leur permettaient de « passer devant les arabes ». C’était tout à fait capital pour les juifs tétouanais qui n’attendaient que cet évènement historique pour faire le pas et quitter la ville de Tétouan très chère à leur cœur depuis plus de 3 siècles. Mais malheureusement, ils n’avaient plus leur place tant l’insécurité étaient grande et la situation économique peu florissante pour eux.

C’est ainsi que notre aïeul Haïm Bibas, appelé certainement par sa sœur Maknine et son beau frère Moïse Akriche résidant à Sidi Bel Abbés depuis au moins 1867 (date de naissance de Salomon leur fils le 24 Août 1867) quittèrent définitivement Tétouan fin 1872 ou début 1873. Notre arrière, voire arrière grand-mère Rachel Benmergui était enceinte d’un deuxième enfant. Elle se prénommait Ester et c’est son acte de décès, à 16 mois le 25 juin 1874, qui m’indique avec précision leur venue en Algérie, car il est dit qu’Ester était née à Sidi Bel Abbés, donc en février 1873. C’est une date importante car, de mémoire de famille, tout le monde ignorait avec précision la date exacte de l’exode de Tétouan.

Cela est confirmé par le fait que ma grand mère Zarie née  à Tétouan en 1872 (la seule de la famille) accompagnait ses parents unis en 1870 à Tétouan.

On peut imaginer que Haïm Bibas, en sa qualité de Rabbin, ne pouvait quitter facilement Tétouan sans avoir réglé les affaires importantes de la communauté juive.

C’est ainsi que prend fin une saga familiale qui aura vu depuis 1536 dix sept générations de Rabbanim de père en fils et petits fils et une descendance prestigieuse qui a laissé de multiples ouvrages religieux dont je pourrai vous donner la liste.

En arrivant à Sidi Bel Abbés, Haïm Bibas créa une yeshiva. C’est ainsi que, à chaque fois qu’il déclarait la naissance d’un enfant, il énonçait sa profession : instituteur.

La dix huitième génération de cette merveilleuse lignée allait prendre naissance le 1er avril 1874 avec la venue au monde du 3ème enfant du couple : Salomon Bibas, rabbin extrêmement vénéré, respecté, d’une très grande éducation, d’une très grande sagesse et d’une totale dévotion à sa communauté. Il était bien entendu totalement désintéressé car guidé par de grandes considérations religieuses. Je l’ai personnellement connu car il est décédé le 24/11/1952 à Sidi Bel Abbès. Cette mort a causé une très grande désolation au sein de toute la communauté. Le jour de ses obsèques le cœur de la ville toute entière, juive et non juive, s’est arrêté de battre. Un cortège d’au moins 300 mètres d’une population innombrable a accompagné sa dépouille jusqu’à sa dernière demeure.

Mais revenons à ma grand-mère Zarie. A son mariage, toujours à

Sidi Bel Abbes le 3 août 1898 a lieu une véritable révolution familiale !!! Pour la première fois il y aura un mariage mixte !!!

En effet une judéo espagnole : Zarie Bibas va épouser un judéo arabe : Ephraïm Enkaoua. C’est la rencontre de deux familles juives illustres dont je suis très fier. Un descendant du Rab de Tlemcen, faiseur de miracles, homme de foi et de médecine, arrivé de Tolède à Tlemcen sur un lion en 1391 avec comme licol un serpent, pouvait très largement épouser une descendante du fameux rabbin de Tétouan : Haïm Bibas. La preuve que ce mariage faisait régner la méfiance et la suspicion réside dans le fait que l’on ait pris une précaution unique pour l’époque : les futurs époux avaient contracté devant notaire le 28 juillet précédent un véritable contrat de mariage que je détiens pour l’avoir reçu de ma tante Perlette, l’aînée des Enkaoua née le 16 juillet 1900. Elle était d’ailleurs l’aînée de tous les cousins et cousines qui naîtront par la suite et dont le dernier sera Gilbert Bibas né en 1936. A travers cette union naîtront après Perlette : Samuel le 15 janvier 1902 mais qui mourut tout de suite le 28 janvier 1902, Haïm Emile née le 7 mars 1903, Rachel le 21 juin 1904, Julie le 29 octobre 1908 qui mourut à 5 mois, et mon père Chemali Samuel  le 10 juin 1911.

L’histoire illustre des Enkaoua depuis l’Espagne à Tolède en passant par Tlemcen et toute l’Afrique du Nord et bien sûr Israël fera naître de ma part un autre récit.

Chez l’oncle Salomon qui épousa le 16 juin 1909 Zarie Krief il y eut 12 enfants : Rachel, Armand, Marcel, Renée, Odette, Elie, Alexandre, Edouard, Francine, Eliane, Claude-Setty, et Gilbert.

Mais ne perdons pas le fil car il y eut encore 7 autres enfants après Zarie, Ester et Salomon. En voici exactement la liste :

  • Clara dite Clarisse naîtra le 2 décembre 1875 et épousa le 23 novembre 1904 Nathan Kaoua (un autre Enkaoua avec lequel je n’ai pas trouvé le lien de parenté),
  • Bellida (la Belle) naîtra le 30 avril 1877 et épousa le 14 février 1906 David Bitton,
  • Esther qui remplacera sa sœur défunte trop tôt naîtra le 28 octobre 1878 et épousa Joseph Akrich le 18 janvier 1905. Ils eurent 5 enfants : Henri, Jules, Rachel, Gilberte et Georges.
  • Donna naîtra le 6 septembre 1880 et épousa Abraham Sousan le 12 mai 1909. Ils eurent 6 enfants : Eliaou, Haïm dit Henri, David dit Raymond, Isaac Georges, Rachel et Fortunée dite Nini.
  • Sultana dite Reine naîtra le 16 octobre 1882 et épousa Joseph Teboul le 12 mars 1919. Ils eurent une seule fille : Henriette.
  • Sette dite Setty naîtra le 19 janvier 1885 et ne se maria pas. Elle décéda jeune à 37 ans le 15 juillet 1932.
  • Fortunée, la dernière naîtra le 14 octobre 1887 et épousa Isaac Bensoussan en 1919. Ils eurent 6 enfants : Yvonne, Prosper, Denise, Odette, Armand, Claude et Léo.

Cette très grande famille dont les naissances et les mariages eurent tous lieu à Sidi Bel Abbés à la fin du XIXème et au début du XXème siècle, était extrêmement soudée. Le sens de famille était irréprochable, les liens indéfectibles, la solidarité dans les joies et surtout dans les peines était totale. Ma grand-mère Zarie, veuve très tôt en 1916, a été littéralement prise sous la coupe de son frère Salomon et de toutes ses sœurs. Cet esprit de famille m’a été inculqué dès mon premier âge par mes parents, car curieusement ma mère a connu la même tragédie en perdant sa propre mère à 13 ans.

Tous les membres de notre famille ont bien entendu ces belles phrases en judéo espagnol : « la cara de luz », « hijo de mi alma », « férazman », « capara por ti » « mi vida »etc.…

Ils ont tous gardé intact le patrimoine Tétouanais au point qu’ils ne parlaient pas un mot d’arabe. Le judéo espagnol était leur langue maternelle et ils l’apprirent à leurs enfants. En même temps, ils apprirent avec eux le français.

La richesse de cette langue était telle que notre cousine Henriette Azen a tenu à la faire revivre au travers de toutes les chansons et romances ancestrales que lui avait enseignées sa maman. Avec l’association « Vidas Largas » présidée par Haïm Vidal Sephiha elle a tenu à enregistrer plusieurs disques et cassettes qui ont été diffusés à travers le monde chez les judéo espagnols. Cela a été notre grande fierté car c’était une façon de mettre en musique l’histoire de la SAGA DES BIBAS que, humblement, je viens de vous relater.

Aujourd’hui cette belle histoire se perpétue en France et en Israël et je remercie vivement Cathy Checroun, fille de Léo Bensoussan de me l’avoir demandée.

Ashdod le 11Août 2009.

Ephraïm, Alfred ENKAOUA

La saga des Bibas de Tetouan a Sidi Bel Abbes Ephraïm, Alfred ENKAOUA-2/2

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 187 מנויים נוספים

יולי 2022
א ב ג ד ה ו ש
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
רשימת הנושאים באתר