Il etait une fois le Maroc Temoignage du passe judeo-marocain David Bensoussan

il-etait-une-foisIl etait une fois le Maroc

Temoignage du passe judeo-marocain

David Bensoussan

LES BERBERES

Pourrait-on faire une digression et discuter de l'identite et de 1'origine des Berberes?

L'Afrique du Nord ou Maghreb se compose du Maroc, de l'Algerie, dela Tunisie ainsi que dela Libye tous ces pays ont ete peuples a 1'origine par des tribus berberes et ont subi l'influence de colonisations diverses carthaginoise sur le littoral maghrebin, grecque en Cyrenaique, romaine, vandale et byzantine dans toute la partie Nord de l'Afrique jusqu'à    l'Atlantique et enfin l'arabe jusqu'au Sahara  . Rarementla Berberiea ete unie, des gueres tribales uncessantes, ainsi qu'unesprit d'independance faroucheont fait queles tribus  berberes se sont laisse dominer par d'autres puissances tout en maintenant leur autonomie dans les regions interieures; seule l'invasion arabe parviendra a assimiler graduellement les Berberes, quoiqu'incompletement. 

Que sait-on sur leur origine?

De nombreux historiens berberes et arabes (Ibn Khurdabhbih et Ibn Abd Al-Hakam au IXe siecle, Al-Tabari et Ibn Hawqal au X siecle, Idrissi au XIIe siecle et Ibn Khaldoune au XIVe siecle) attribuent aux Berberes une ascendance cananeenne. Les Berberes seraient venus en Afrique du Nord apres que David eut vaincu Goliath. Une hypothese plus ancienne avancee par Moi'se de Corene et Procope voudrait que les habitants du Canaan fussent arrives en Afrique du Nord apres la conquete du Canaan par Josue. Ceci rejoint une hypothese talmudique similaire et encore plus ancienne selon laquelle des peuplades cananeennes auraient emigre en Berberie apres la conquete du Canaan par les Hebreux (Sanhedrin 94-71, Levitique Rabba 17, Tossefta Shabbat 18, Yebamot 63-2, etc.). Certains situent les Berberes au sein de la genealogie biblique: ils descendraient des Kaslouhim, fils de Mitsrai'm fils de Cham fils de Noe (Al-Souli Xe siecle). D'autres (Ibn A-Kalbi, IXe siecle) ont attribue aux branches des Ketama et des Sanhadja une origine yemenite et il est probable que cette hypothese ait germe dans l'esprit de ceux pour qui la legitimite du pouvoir ne pouvait etre accordee qu'a une lignee de nobles. En Espagne medievale, des historiens arabes (dont Ibn Hazm du XIe siecle) rejeterent cette derniere hypothese. Ce debat se tint a l'epoque ou Arabes et Berberes etaient en conflit. Toutes ces theories sont nourries par des legendes locales qu'il est difficile de corroborer avec un degre de certitude satisfaisant.

Qu'en est-il des grandes families berberes?

II faut preciser que dans les recueils historiques, il n'y a pas de filiation unique sur laquelle il y ait unanimite. II faut donc avancer avec precaution dans ce domaine. L'hypothese la plus courante est que les Botr nomades et les Berimes sedentaires descendraient d'un ancetre commun Berr. Aux Botr se rattacheraient entre autres tribus les Zenata, les Nefoussa, les Miknaga, les Mediouna, les Louata et les Maghraoua. Aux Beranes se relieraient les Masmouda, les Aureba, les Ketama, les Sanhadja, les Aurigha, les Mesrata et les Lemta. Ceci est une presentation tres simpliste de la genealogie berbere, car son traitement dans ces pages serait exhaustif. Contentons-nous de cette premiere classification pour l'instant.

Qu'en est-il de la langue berbere?

Ceux qui ont tente de faire des rapprochements entre les langues berberes (kabyle, rifain, tamazigh, chleuh ou targui) et les autres grands groupements linguistiques indo-europeens, semitiques ou chamitiques, n'ont jamais pu aboutir a une conclusion satisfaisante. En fait, la formation de la langue berbere constitue une enigme non resolue.

Que sait-on de la Kahena?

Avant l'arrivee des Arabes, de nombreuses populations berberes etaient christianisees et d'autres judai'sees. Tout d'abord, les tribus christianisees dirigees par Koceila s'opposerent a l'invasion arabe puis ce fut au tour des tribus judai'sees dirigees par la reine judeo-berbere connue sous le nom de Kahena (pretresse) de continuer la lutte contre l'envahisseur arabe. II est possible que l'indifference des tribus christianisees envers les lois antijuives decretees par les Byzantins ait empeche la formation d'un front uni avec les Juifs judaises. La revolte berbere fut longue et ardue. Les Arabes etaient sur le point de se replier lorsqu'une ultime victoire leur permit de conquerir l'Afrique du Nord, puis l'Espagne des Visigoths mais cette fois-ci, avec l'appui des Berberes et des Juifs. Plus que tout autre, la Kahena a incarne l'affirmation berbere et elle continue encore de representer un symbole identitaire des Berberes qui veulent faire reconnaitre officiellement leur langue dans le contexte de plus en plus arabise de l'Afrique du Nord d'aujourd'hui. On peut trouver dans les ecrits du linguiste et historien kabyle Boulifa Si Amar-ou-Sa'id (1865-1931) dont les notes de voyage au Maroc en 1904 ont ete preservees, une lecture berbere de l'histoire de l'Afrique du Nord. Cette derniere contraste tant avec les simplifications et les condescendances des voyageurs et des ecrivains frangais du tournant du XXe siecle qu'avec le discours islamo-arabisant qui a ete celui de nombreux nationalistes nord- africains apresla Seconde Guerre mondiale.

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 135 מנויים נוספים

פברואר 2013
א ב ג ד ה ו ש
« ינו   מרץ »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
2425262728  
רשימת הנושאים באתר