Il etait une fois le Maroc il etait une foisTemoignage du passe judeo-marocain David Bensoussa

Il etait une fois le Maroc

il-etait-une-foisTemoignage du passe judeo-marocain

David Bensoussa

Pour ce qui est des ambassades, la diplomatic etait fort differente de ce qu'elle est de nos jours. L'ambassadeur accredite devait jouir de la confiance des deux parties, ce qui exigeait des qualites peu communes en matiere de relations humaines. En outre, les ambassadeurs etaient aussi des negociants et devaient marcher sur une corde raide en ce sens que leurs interets personnels ne devaient pas entrer en conflit avec ceux des parties qu'ils representaient. Qui plus est, leur situation etait fort enviee et ils devaient composer avec les intrigues de cour sans jamais perdre la confiance du monarque.

Jacob Rosales fut un commercant d'epices responsable des relations avec le Portugal au debut du XVIe siecle. II recut l'ambassadeur de Francois Ie Pierre de Piton lequel lui offrit un chargement de livres sacres juifs. Jacob Routi (Roti) fut au service du dernier sultan wattasside. Aux dires du diplomate portugais Lourenco Pires de Tavora, «Rien ne peut se faire dans ce pays sans Jacob Routi.» Jacob Routi fut en charge de l'etablissement d'un traite de paix entre le Maroc et le Portugal en 1538  II aida ses freres marranes a revenir au judaisme et encourut de ce fait la colere de l'lnquisition. Mais le pape lui emit un sauf-conduit pour voyager dans les pays chretiens, probablement parce qu'il negocia la liberation de captifs chretiens. Ceci lui fit encourir des jalousies a la Cour  marocaine. Toutefois, il fut presente a l'assemblee des Oulemas de Fes comme un simple traducteur afin de ne pas heurter leur sensibilite. Jacob Routi defendit les interets des Wattassides devant la puissance grandissante des Saadiens qui avaient repris aux Portugais les villes coheres suivantes : Santa Cruz (Agadir), Safi et Azemmour, a l'exception de Mazagan. Ce puissant personnage connut la meme fin tragique que les anciens vizirs juifs Ben Waqassa et Haroun Ibn Battash.

Revenons aux Pallache…

Le sultan saadien Moulay Zidane regna de 1603  a 1628  et Samuel Pallache fut son representant a La Haye. II joua un role clef lors de la signature d'un accord commercial en 1610  II obtint du sultan le monopole du commerce avec les Provinces-Unies (les Pays-Bas). Le sultan Moulay Zidane le considerait comme « notre serviteur et notre agent» et il beneficiait de la confiance de Guillaume d'Orange. Le Parlement des Provinces-Unies le designa representant officiel aupres du sultan. Samuel Pallache s'ingenia a assainir les relations prevalant alors entre le Maroc et les Provinces-Unies et participa a cinq delegations entre 1609  et 1615  II racheta les marchandises desquelles les pirates marocainss s'etaient empares et les remit aux Provinces-Unies. II negocia l'envoi d'ingenieurs neerlandais afin de consolider les ports marocains si convoites par les Espagnols. Cette transaction n'aboutissant pas rapidement, les Espagnols purent prendre Mamora, a l’embouchure de Oued Sebou. Samuel Pallache etait un homme fier qui n'hesita pas a vilipender en public 1'ambassadeur d'Espagne apres que leurs carrosses se soient heurtes, au grand plaisir de la foule d'Amsterdam qui n'etait pas mecontente de voir l'Espagnol ainsi traite. II inaugura les offices rublics de Kippour a Amsterdam en 1596

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 159 מנויים נוספים

ינואר 2015
א ב ג ד ה ו ש
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
רשימת הנושאים באתר