Les noms de famille juifs d'Afrique du nord des origines a nos jours – Joseph Toledano.Corcos.Partie 3

une-histoire-fe-familles

Corcos

Nom patronymique d'origine espagnole, ethnique de la petite ville de Corcos dans la province de Valladolid en Castille. Il existe egalement une ville portant un nom proche. Carcossa, en Aragon. Le rabbin Eisenbeth avance une autre hypothese: ethnique de Caracassone, en France, centre juif florissant au Moyen Age. Autre explication basee sur l'origine arabe du nom, indicatif d'un metier: le fabricant de cuir, le gratteur, le frotteur de cuir grossier. Sous ces deux formes de Corcos et Carcossa ce patronyme est atteste en Espagne depuis le Xeme siecle, en faisant une des plus anciennes families sepharades connues. Apres l'expulsion, les membres de la famille se sont disperses au Maroc, en Algerie, au Portugal, Italie, et de la ont emigre plus tard vers la Terre Sainte et la Hollande. Mais c'est au Maroc que cette faimille s'est le plus illustree a partir du milieu du XlXeme siecle, particulierement a Marrakech et a Mogador, dans le negoce et la direction de la communaute. Le role eminent joue par cette famille dans la vie juive marocaine est illustre dans l'opuscule que le professeur Michel Abitbol lui a consacre sous le litre: "Les Corcos, temoins et acteurs de l'hstoire". Une des rares families marocaines a avoir conserve un arbre genealogique qui remonte jusqu'a l'Espagne. Autre orthographe: Karkos. Au XXeme siecle, nom moyennement repandu, porte essentiellement au Maroc (Marrakech, Mogador, Safi, Mazagan, Tanger, Casablanca), en Algerie (Oran, Alger, Mascara, Constantine, Guelma) et en Tunisie (Tunis).

MORDEKHAY (1885-1944): Fils de Yehoshoua, il lui succeda en de 1930 a 1938 a la tete des affaires et et comme president du Comite de la Communaute, mais sans avoir ni son autorite, ni son panache. Son fils, Josue, quitta Marrakech au debut des annees cinquante pour les Etats-Unis oil il est professeur de medecine a l'Universite de New-York. C'est la fin de la dynastie.

LEON:  Un des demiers grands commercants de Mogador avant son declin avec le developpement meteorique du port de Casablanca au debut du Protectorat. Arabisant distingue, il encouragea le developpement de l'enseignement dans sa communaute. Grace a ses bonnes relations avec le caid du Sous, Anflous, il fut un des premiers a croire en l'avenir du port d'Agadir qui devait connaitre un developpement prodigieux dans les annees quarante et encouragea ses amis a y acquerir des terrains.

FERNAND (1875-1956): Eminent juriste et avocat parisien, descendant d'une famille d'origine marocaine. Militant sioniste de premier plan, il fut charge a plusieurs reprises de faire des tournees de conferences au Maroc dans les annees 20 et 30, par lesquelles il contribua par son talent a propager l’ideal sioniste parmi les nouvelles elites formees dans la culture frangaise. Le sionisme qu'il professait avec ardeur etait bien celui de "l’ecole frangaise", eloigne de toute idee de Alya, de realisation immediate, ne reclamant que de la symapthie et un peu d'argent pour les pionniers d'Eretz Israel. "Juifs du Maroc n'ayez pas peur: on ne vous demande pas de monter en Palestine. Nous ne voulons meme pas que vous essayiez d'y aller, nous avons assez de candidats, nous en avons trop. Les Juifs marocains ne sont pas des postulants a la colonisation palestinienne, nous le savons et nous leur demandons rien de ce genre". (Conference publique a Casablanca en 1931 reproduite par 1'organe sioniste du Maroc "L'Avenir Illustre"). Auteur de deux ouvrages sur le sionisme: "Israel sur la terre biblique" (Paris, 1923), et "A travers la Palestine juive" (Paris, 1925).

  1. MORDEKHAY (1890-1955): Rabbin- age a Marrakech, il representa sa ville au Premier Concile des Rabbins du Maroc a Rabat en 1947.

DAVID:(1917-1975): Fils de Jacob et de Hana Aboulafia, ne a Mogador. Dans la tradition de la famille, il commenca par diriger une maison de commerce interna tional a Mogador. Le declin des affaires le poussa apres l’independance a quitter le Maroc en 1959, mais contrairement aux autres representants de la classe aisee, il choisit de monter en Israel et de s'installer a Jemsalem. Apres avoir tente de reprendre ses activites commerciales, il se consacra exclusivement au travail culturel dans le cadre du Comite de la Communaute Sepharade de Jemsalem et aux recherches sur le patrimoine du judai'sme marocain. Il y apporta une excellente connaissance des langues, une curiosite naturelle et une approche scientifique rigoureuse bien qu’il n'ait pas recu de formation universitaire. Il apporta egalement une vision nouvelle de 1'histoire du Maroc, plus "optimiste", reprochant aux chroniqueurs chretiens d'avoir noirci le tableau par leurs prejuges anti-juifs et anti-musulmans. Dans ses nombreuses etudes, il montre que l'attitude generale des Musulmans envers la minorite juive a ete faite de tolerance et de co- habitation, les exces de fanatisme n'etant que des accidents passagers. Comme chercheur, il a eu le rare privilege de posseder des archives familiales particulie- rement riches qu'il a ete le premier a exploiter. Auteur d'un grand nombre de rubriques concemant les Juifs du Maroc dans la Jewish Encyclopedy. Ses etudes sur 1'histoire et l'onomastique, parues dans differentes revues en hebreu, frangais et anglais, ont ete reunies dans 1m volume intitule "Studies in the History of Moroccan Jews" (Jemsalem 1976) publie apres sa mort prematuree, par le professeur E. Ashtor de ITJniversite Hebrai'que. Ce livre est devenu an indispensable outil pour tout chercheur et l'auteur de ce livre y a largement puise et fait reference.

ABRAHAM (1890-1961): Notable de la communaute de Marrakech, membre du Comite de la Communaute et de la Commission Municipale dans les annees cinquante.

JACOB (1898-1988): Notable de la communaute de Marrakech dont il fut president du Comite dans les annes cinquante.

HENRY: President de l'association des originaires de Safi en France, l'association est a l'origine de la renovation du tombeau des freres Zamiro, les saints protecteurs de la communaute (voir Benzimra).

MAURICE: Mohel et militant communautaire ne a Marrakech. Membre du Comite de la Communaute dans les annees cinquante. II fut elu au Congres de 1952 Delegue regional pour Marrakech et sa region du Conseil des Communautes. II exer9a ensuite a Casablanca avant de s'installer a Paris.

Les noms de famille juifs d'Afrique du nord des origines a nos jours – Joseph Toledano.Corcos.Partie 3

Page 346

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 227 מנויים נוספים
יולי 2024
א ב ג ד ה ו ש
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
רשימת הנושאים באתר