Ankri -Antebi-Aouat-Aouizerat

une-histoire-fe-famillesANKRI

Patronyme d'origine espagnole, ethnique d'origine: l'habitant de la ville de Lancara en Espagne, dans la province de Léon. Cette explication paraît plus convaincante que celle avancée par le rabbin Eisenbeth, qui lui attribue une origine berbère et en donne comme illustration le village berbère portant ce nom dans le djebel Nefoussa, en Tripolitaine Confirmation de la filière espagnole: l'attestation du nom en Espagne dès le XlVème siècle et sa répartition géographique au-delà de la Tunisie, dans les trois pays du Maghreb Autres orthographes: Elankri, Lankry, Lancri, Lancry, Ankori. Au XXème siècle, nom peu répandu, porté en Tunisie (Tunis, Sfax), en Algérie sous la forme de Lankry et au Maroc précédé du préfixe El Elankry (dans les villes à prédominance de Megourachim d'Espagne: Tétouan, Meknès, Fès, Debdou, Boujad et Casablanca).

  1. MORDEKHAY:

 Fils de Itshak, rabbin à Fès, auteur de deux ouvrages de commentaires sur la Torah, encore manuscrits, datant de la fin du XVIIème siècle: "Harouzim shel séder" et "Parashot".

  1. SHEMOUEL:

 Rabbin à Meknès au XVIIème siècle.

  1. YEHOUDA:

Rabbin à Mogador, fin du XVIIIème siècle.

JOSEPH ANKORY:

 Militant sioniste, né à Sfax. Après avoir milité dans le mouvement des Scouts Juifs, affilié au Hachomer Hatsaïr d'extrême-gauche, il fut séduit par les idées de Jabotinsky, et fut en 1930 le fondateur du Parti Révisioniste en Tunisie. Après sa alya, il assura la rubrique sur les Juifs de Tunisie dans la revue de l'Alliance, "Mahbéret', dirigée par Abraham Elamaleh de Jérusalem.

 SERGE LANKRY:

 Cinéaste israélien d'origine tunisienne. Scénariste, metteur en scène, fondateur en 1990 d'une école des métiers du cinéma à Tel-Aviv. Auteur d'un long métrage sur fond du folklore de la vie juive tunisienne, et d'un reportage sur sa famillle, en Tunisie, en France et en Israel "Le couscous de ma mère", pour la fcnrième chaîne de la Télévision israélienne.

ETY LANKRY:

Célèbre chanteuse israé­lienne, d'origine tunisienne, qui a introduit dans la chanson israélienne un style très personnel avec une pointe d'accent français..

YEHOUDA LANKRY:

Universitaire et homme politique israélien. Député à la Knesset, représentant du parti Guesher de David Lévy, vice-président de la Chambre des Députés. Ambassadeur d'Israël en France de 1991 à 1995. Originaire de la petite bourgade de Boujade au Maroc, il est monté très jeune en Israël avec ses parents. Après des études de littérature française et un doctorat consacré à Michel Butor soutenu devant l'université de Nice, il revint en Israël et devint maire de la petite ville de développement de Galilée, Shlomi, sur une liste du Likoud. Président de la seconde chaîne de télévision, proche de David Lévy, alors ministre des Affaires Etrangères, il fut nommé ambassadeur d'Israël en France en 1991, poste qu'il conserva, malgré le changement de gouver­nement, jusqu'en 1995. A son retour en Israël, il représenta les intérêts de l'ancien président du consistoire de Paris, Bonsarad en Israël, et se mobilisa pour la création du nouveau parti à vocation sociale de David Lévy, Guesher, qui au lieu de se présenter seul aux élections de 1996, fit alliance avec le Likoud.

ANNABI : désigne celui qui est originaire d’Annaba (‘Anâba), dans l’est algérien.

ANOUN ou ANNOUN ou HANNOUN ou HANOUNA : provient de l’arabe hânî qui signifie tendre, affectueux, compatissant; le suffixe ûn est une forme augmentative, donc très tendre.

Antebi

Nom patronymique d'origine turque, ethnique de la ville d'Antab en Turquie. Ce nom était essentiellement porté en Syrie-Liban. Au XXème siècle, nom très peu répandu, porté par des originaires de Syrie-Liban installés au Maghreb après l'occupation française, au Maroc (Fès, Casablanca) et en Algérie (Oran)

AOUAT

Nom patronymique d'origine arabe, vraissemblablement indicatif d'un trait de caractère: l'homme envieux. Autres orthographes: Aouate, Aouathe, Aouatte. Au XXème siècle, nom très peu répandu, porté uniquement en Algérie, (Oran, Blida, Alger, Constantine, Sétif, Aïn-Béida)

YVES-CLAUDE AOUAT

 Historien français originaire d'Algérie. Il a consacré sa thèse de doctorat à la situation des Juifs d'Al­gérie pendant la seconde guerre mondiale (1939-1945) et publié de nombreux articles sur le pogrom de Constantine en 1934, sur le leader communautaire Elie Gozlan, et d'autres sujets liés à l'histoire des Juifs en Algérie.

AOUIZERAT

Nom patronymique d'origine berbère au sens difficile à cerner. Au XXème siècle, nom très peu répandu, porté en Algérie (Oran, Alger, Blida, Constantine, Aïn-Béida, Batna, Guelarn, Sétif, Philippeville).

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 155 מנויים נוספים

יוני 2016
א ב ג ד ה ו ש
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
רשימת הנושאים באתר