Histoire des juifs de Safi-B. Kredya

 

PAGES DE L'HISTOIRE DES

JUIFS DE SAFI

L'histoire des juifs de Safi (Maroc) est aussi ancienne que la ville elle-même. Malheureusement, peu d'écrits lui ont été consacrés. Brahim Krhdya, historien amoureux passionné pour sa ville, tente de relancer la recherche dans ce domaine. Il ne cesse de piocher dans les rares manuscrits disponibles et inciteles chercheurs à suivre son exemple.

.Apres ce malheur, la ville connnut une epidemie de peste qui emporta environ vingt mille Juifs 

De telles calamites poussaient fatalement les populations a la fuite et a l׳emigration et a rechercher la securite et la quietude dans d'autres villes. C'etait probablement le cas pour la famille Ben Zmirro qui se refugia a Safi. A son arrivee, elle trouva les habitants de celle-ci divises en sectes et en partis, alors que les Portugais versaient de l'huile sur le feu pour creer l'occasion propice qui leur permettrait d'occuper la ville militairement. Pour mieux clarifier cette situa- tion douloureuse, il convient de signaler que Safi, en ce temps-la, avait un pacte de protectorat avec le Portugal. Le gouverneur de la ville, Ahmed Ben Ali Ben Farhoun, l'avait reconduit en 1488.

Ce protectorat imposait aux habitants de Safi le devoir d'allegeance au roi du Portugal, d'assurer securite et egards pour les commercants portugais entrant dans leurs murs, et de verser une taxe annuelle ou son equivalent en nature au Tresor portugais. En contrepartie, le Portugal, en la personne de son roi, s'engageait a assurer la securite de la ville et a la defendre contre toute attaque qui pourrait venir de l'interieur du Maroc ou de l'exterieur.

L'observation des interets des deux parties – Safi et les Portugais – montre que :

Les habitants de Safi demandaient au protectorat portugais de briser l’embargo mortel qui frappait leur commerce avec l'interieur et avec l'exterieur, par l'isolement de leur ville du reste du pays, a cause des evenements qui soulevaient le Maroc:anarchie, divisions et discordes, provoquees par l'incapacitE de la dynastie des Banou Ouattass d'unifier le Maroc et d'affronter la conquete iberique, particulierement portugaise, qui menacait le littoral atlantique (dont Safi) et qui attaquait tout commergant marocain ou autre empruntant la voie maritime.

Quant aux Portugais, en imposant leur protectorat a la population de Safi, ils voulaient donner a leur presence dans ce port un semblant de legalite et preparer une penetration pacifique dans les campagnes des Doukkala qui aboutirait a une occupation militaire aisee et peu couteuse.

Grace au protectorat portugais, Safi devint le port le plus actif des Doukkala. Les affaires de ses commercants et de ses artisans, juifs et musulmans,y prospererent. La ville s'imposa comme une etape obligatoire dans le commerce portugais avec les pays du Soudan parce qu'avec la region des Doukkala, elle produisait en quantites importantes et suffisantes, tout ce que les Soudanais demandaient en marchandises telles que les cereales, les chevaux et les tissus de laine.

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 155 מנויים נוספים

יוני 2013
א ב ג ד ה ו ש
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
רשימת הנושאים באתר