Un recueil de textes historiques Judeo-Marocains- Georges Vajda

TEXTE n° II (ff. 14v°-15) [en judéo-arabe].

Années 5314/18 (1553/58).

Auteur : Sa'dya Ibn Danân (?).

«En Kislêw 5314 (novembre 1553),. le sultan Mülây Sarlf as-Sayh reçut la nouvelle que Mülây Bü-Hassün al-Marïnï amenait les Turcs d’Alger et marchait sur Fès. Mülây Muhammad as-Sayh se porta à leur rencontre à la hauteur de Taza où il demeura environ deux mois. Battu, il retourna à Fès puis en sortit une deuxième fois et prit position sur le Sebou. La bataille eut lieu à un endroit nommé Kudyat al-Mahâlï. Il y eut un violent combat d’artillerie à la suite de quoi les Turcs furent défaits par Mülây ׳Abdallah, fils du sultan. Cependant les artilleurs et la garde chrétienne du sultan trahirent et passèrent aux Turcs, en retournant leurs pièces contre le sultan qui subit une défaite et revint à Fès, le dimanche 4 Sebàt  5314 (7 janvier 1554). Le Sarïf s’enfuit dans la nuit du dimanche au lundi 5 Sebât de la dite année (8 janvier 1554), en abandonnant un grand nombre d’enfants et de concubines, cinquante canons, une grande quantité de poudre, des entrepôts remplis de froment et d’orge, beaucoup de plomb, de fer et d’étain que jamais nul sultan ne posséda en telle quantité, et beaucoup de chevaux. Il s’en alla à Marrakech et ce fut un grand boule­versement. Quant à Mülây Zïdân, il occupa le Tafilalet.

Dans la même année 5314 (1554) les Turcs et Mülây Bü-Hassün avec son armée entrèrent à Fès-la-Neuve. Lorsqu’ils entrèrent par la Bâb aj-.Jiyaf, un certain nombre de brigands (suyyàb) qui se trouvaient à Fès et des Turcs pénétrèrent dans le Mellâh des Musulmans, en passant par le canal d’évacuation des eaux, pillèrent la 'Arsa Jdîda, tuèrent onze personnes et en chassèrent un grand nombre [de leurs demeures].

 

Dieu suscita un sauveur pour Israël, [en la personne d’]un Juif d’Alger, chef (nâgîd) [de la communaute] d’Alger, que Dieu le retribue de sa bonne action. II obtint du sultan (sic) turc, qui s’appelait Mulay Muhammad Salih  l'aman pour les Juifs. Lorsque nous vimes des gens penetrer au Mellah, nous appelames ce Juif d’Alger qui se tenait a la porte close du Mellah. II courut prevenir le cai'd et le sultan qui vinrent au Mellah, et en expulserent les intrus dont un grand nombre furent tues. Le Dieu d’Israel nous sauva ainsi du pillage et de la mort, grace a ce sauveur d’Israel qui s’appelait R. Halfon al-Garbi. Ensuite nous donnames au sultan turc une premiere redevance de 20.000 dinars du Sous. Les Turcs demeurerent a Fes-la-Neuve pendant trente-neuf jours, puis partirent et le sultan [Bu-Hassun] resta a Fes. Son fils etait vizir a Meknes, et Saul b. Semtob Ibn Rammuh etait sayh [des Juifs] en la dite annee.

 

Apres ces evenements, Mulay Muhammad as-Sayh fit une expedition dans le Tafilalet qu’il occupa. II captura son frere Mulay Hamd, avec tous ses enfants. II les emmena jusqu’a l’Oued Tadla (sic \) oil il fit egorger quatre enfants, Mulay Zldan et trois de ses freres.

 

Mulay 'Abdallah, fils de Mulay Muhammad as-Sayh fit une expedition contre Fes, essuya un echec et s’enfuit, abandonnant a leur sort un grand nombre d’Arabes du Sous, des Oudaya et des Rhamna qui n’eurent d’autre ressource que d’aller mendier dans les demeures des Juifs ; beaucoup d’entre eux perirent. Apres cela, Mulay Muhammad as-Sayh se mit en [personne a la tete d’une expedition], Mulay Bu-Hassun se porta a sa rencontre, avec des forces considerables. II fut capture avec toute son armee et tous les Arabes, le samedi [           ]. [Mulay Muhammad] entre le lendemain a Fes, avec un grand deploiement de forces. [Le cadavre de] Bu-Hassun fut jete sur le depdt d’ordures de la Bab as-Sba׳, le tronc separe de la tete, et y resta huit jours, apres quoi on le jeta dans le silo du Mers. Ensuite le sultan mit a mort tous les sayh-s de quartier et les cadis de Fes. Son fils se rendit a Meknes ou il mit a mort les sayh-s, les caids et les cadis. Les Juifs donnerent vingt mille [dinars] a Mulay Muhammad, [ apres avoir donne] vingt mille au Turc et douze mille a Mulay Bu-Hassun, le tout dans la meme annee. Et ils donnerent quatre mille [morceaux de] savon a Mulay as-Sayh. Que le Tout-Puissant dise a nos maux : suffit.

 

Tous les Juifs furent individuellement mis a contribution ; que Dieu couvre de sa protection ce qui reste. Mulay Muhammad reclama aux Juifs dix mille sahfa-s de ble ; ils transigerent avec lui a quarante-deux mille [dinars] du Sous…

En Sebat 5318 (anvier 1558) commenga 1'epidemie a Fes-la-Vieille. En Adar I (levrier) de la meme annee elle debuta au Mellah . Cette annee-la mourut Mulay Muhammad as-Sayh dans le Sous, dans un endroit nomme [Aglagal]. Les Turcs l’assassinerent traitreusement dans sa tente, alors qu’il etait entoure de toute son armee, sans que nul ne levat la main. De la, les Turcs passerent dans le Sous et l’occuperent pendant quelque temps. Ils pillerent tous les Juifs, deshonorcrent beaucoup de filles et emmenerent, en partant pour leur pays, un certain nombre de Juifs. Le sultan Mulay ׳Abdallah, fils de Mulay Muhammad as-Sayh et le ca'id Bu-Kablr (sic), charge de la defense de Marrakech contre les Turcs, se mirent en campagne. Des que la nouvelle de la mort [de Muhammad as-Sayh] fut arrivee, [Mulay ׳Abdallah] fit egorger onze fils et petit-fils [du sultan defunt]; ils regurent les honneurs funebres . On proclama a Marrakech : « que Dieu donne la victoire a Mulay 'Abdallah et fasse misericorde a Mulay Muhammad as-Sayh… »

 

Le sultan se mit en campagne avec son frere et ils exterminerent tous les Turcs. Dans la meme annee, il fit mettre a mort un des grands caids des Musulmans, appele Bu-Ja'd. Dans la meme annee encore, les Turcs firent campagne contre Fes, mais essuyerent une defaite et le sultan y revint en paix. Dieu en soit loue !

 

En I’an 5318 (1558), apres la Paque, l’epidemie commenca a sevir parmi les Juifs. Beaucoup d׳habitants de Fes s’enfuirent dans toutes les directions. L’epidemie continua a sevir a Fes jusqu’au 29 Ab (fin aout). Les Juifs revinrent le samedi apres ie Neuf Ab. 1.640 Juifs de Fes perirent dans cette epidemie ; a Marrakech, 5.660 Juifs, [tous] instruits dans la Loi. Apres cela des Juifs de Marrakech venus [a Fes] rapporterent qu’il etait mort exactement 7.500 personnes [dans leur communaute], Puisse Dieu ecarter son courroux de son peuple Israel״.

 

Un recueil de textes historiques Judeo-Marocains- Georges Vajda

פאס וחכמיה
פאס וחכמיה
הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 169 מנויים נוספים

יוני 2021
א ב ג ד ה ו ש
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
רשימת הנושאים באתר