L'esprit du Mellah-JosephToledano

  • lesprit-du-mellahElli thak — thak m'ah    
  • Ris avec les rieurs

Oula bka bki m'ah..

Et avec les pleureurs..pleure

Double moralité: il faut savoir s'adapter aux circonstances et se joindre à l'esprit general du moment' il faut etre poli et ne pas contrarier ou vexer les autres.

Si votre interlocuteur est de mauvaise humeur, il serait mal venu de ne pas participer a sa peine

Miroir d'Israel

Les nouvelles qui venaient d'Israël en ces années cinquante étaient contradictoires et on ne savait plus qui croire: ceux qui disaient du mal ou ceux qui disaient du bien. Notre coiffeur qui était aussi notre troubadour trouva la solution: Israel disait-il est comme un miroir, ris-lui elle te rit, pleure-lui elle te pleure.

Thket el zman – ouzman houa dithak 3alia

J'ai cru du temps me moquer

Et c'est lui qui de moi s'est bien moqué

Rira bien qui qui rira le dernier. 

׳ di 3aoudha outhkla

׳fhal di khraba ougls a 'liha

Qui raconte une histoire et en rit de plus belle

Est comme celui qui chie et s'asseoit sur elle

Une bonne histoire doit être bien racontée. Premier  principe, celui qui raconte ne doit pas être le plus enthousiaste de sa propre blague et en rire avant ou autant que les autres. Le Talmud ne dit-il pas "que ce n'est pas ta bouche qui doit vanter tes propres mérites". Le conteur doit donc en quelque sorte rester neutre, en dehors du coup, pince-sans-rire. D'expérience chacun sait que la même histoire peut faire rire aux éclats ou à peine sourire: tout dépend de celui qui la raconte.

LA MANIERE C'EST L'ESSENTIEL

lnvité dans la ville voisine, Abraham qui aimait contrairement à l'adage biblique se retrouver au  milieu des moqueurs, se dit qu'il avait eu une bonne idée de venir ici. Tous les soirs ses amis se reunissaient à tour de rôle chez l'un d'eux et passaient la soirée à se tordre de rire. Mais le plus etrange est que l'hilarité générale se déclenchait sans que nul ne raconte une histoire. Il suffisait se proclamer un numéro et le succès était assuré. Intrigué il demanda la clef de l'énigme:

  • C'est bien simple, comme nous nous connaissons tous, au lieu de perdre le temps à raconter les histoires on les a classées par numéro et il suffit de dire le numéro pour que chacun comprenne de quelle blague il s'agit!

Abraham trouva l'idée géniale et se mit à son tour à étudier par coeur les numéros. Le soir il se mêla à l'assemblée et lança le numéro de la blague la plus amusante. Aucune réaction. Il essaya un autre, rien pas un sourire! Le lendemain il en demanda la raison à son ami qui lui répondit comme si c'était évident:

  • Il n'y a pas que l'histoire, il y a aussi la manière de raconter. . .

Elliyhbek ya'mlek a'las tbki     Qui t'aime vraiment te fera pleurer

Ouliy ykrhek y a 'mlek a 'las thak            Qui te hait te fera rire

Qui aime bien châtie bien, ne cherche pas la popularité à tout prix, à ceux qu'il aime il fait des reproches quitte à les faire pleurer, tandis que celui qui ne cherche que son interet vous fera rire car "tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute". Plus grave encore celui qui vous hait vous fera rire pour mieux endormir votre vigilance. Vous voilà avertis, mais si je ne vous fais que rire (?) n'en tirez pas de conclusions hâtives sur mes intentions dans ce livre. .

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 155 מנויים נוספים

ספטמבר 2016
א ב ג ד ה ו ש
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
רשימת הנושאים באתר