Laredo Abraham-les noms des juifs du Maroc- Avigdor- Abzaradel

  1. אבזראדיל Abzaradel

Abzardel, Abizardel, Avzaradel

Ce nom dont le sens n’a pu etre retrace figure souvent dous les graphies hebra'iques de אבזארדיל ,אבזרדיל et אבי זרדיל . On le retrouve dans les anciens documents espagnols sous les formes: Abzaradiel, Absadiel, Azaradiel, Abzadiel, Sardiela, Alecanadiel, Absaradiel, Azaradel et Abcaradiel

La Grande Synagogue d’Alexandrie est connue sous le nom de Zeradel et fut construite en 1381 par Judah ben Saul, venu d’Espagne

Don Qag Abfaradiel figure comme temoin dans un accord intervenu le 2 Juillet 1327 entre le Conseil de la ville d’Occanna (Ocana) et r«Aljama» des Juifs

Don Abraham Abzaradiel figure comme un des arbitres nommes dans un accord intervenu le 2 Juillet 1327 entre le Conseil de la ville d’Ocana et l’«Aljama» des Juifs

Don Moshe Abzaradiel, Secretaire Principal du Roi de Castille Don Alfonso XI. Son nom apparait dans une serie de documents de la Chancellerie Royale dans les annees 1331 a 1339. L’epitaphe sur une pierre tombale trouvee a Tolede concernant Mosheh Ben Abizradel, mort au mois de Kislev 5115 (1355) semble lui appartenir. Ibn Verga, No. 10; Baer II, 150; Cantera, Inscripciones hebraicas de Toledo, «Sefa- rad» IV (1944) 45-72

Don Yuqaf Abzaradiel, membre de l’«Aljama» d’Alcala de Henares figure parmi les assistants a une assemblee dans la synagogue de cette ville, le 7 Aout 1395, pour donner confirmation a la lecture qui est donnee d’un edit de l’archeveque notifiant la nomination de Maestro Pedro, comme ((Alcalde y Juez Mayors des «Aljamas» de l’Archeveche de Tolede

Don Culema Asaradiel apparait comme fermier de la moitie des fruits verts et secs dans les comptes de Juan Ferrandes «Veinticuatro» de Seville pour l’annee 1399. Baer II, 249

Symuel Abzaradiel figure comme physicien agree a la Villa de Varraca de la Xara en 1488

Mose Azaradel, figure dans les actes du proces de la famille׳ ((Cavallerias a Saragosse, le 18 Mai 1492, dans les Manuscrits de Paris esp

Isaac Abzaradel, rabbin a Fes. Proprietaire d’une synagogue dans cette ville qui portait son nom et qui fut saccagee et detruite par des pillards en 1646. II figure comme un des signataires des Haskamot: {Accords) de Fez des annees 5344 (1584) et 5355 (1595

 

 אביגדור            Abigdor 

Abi Guedor, Abiguedor, Avigdor

  Separation גדר  Nom hebrai'que: «Pere de Guedor» derive du nom biblique de 

(I Chron. VIII 31; IX, 37, de la famille des Gibeonites  etablie a Jerusalem. Ce nom a ete legue a deux villes dans la tribu de Judah (Jos. XV, 58) et dans la tribu de Simeon (I Chron. IV. 4 et IV, 39(

D’apres le Talmud et le Midrash, Abi-Gedor est un des surnoms de Mo'ise (Meghillah, 13; Lev. R. commencement du chap. I) probablement dans le sens de «Pere de l’enceinte» ou «Defenseur».

            Abraham Abigdor (appele aussi Bonet ben Meshullam ben Sa-lomon) medecin, philosophe et traducteur ne a Arles en 1350. A l’age de 17 ans, en 1367, il ecrivit le Sepher Seghulat Melakhim «Tresor Royal)), ouvrage sur la logique en prose rimee. Plus tard, il se rendit a Montpellier pour apprendre la medecine. Il traduisit en hebreu les ouvrages suivants : Mebo bi-Melakhah ((Introduction a la pratique de la medecine» traduction du traite sur la Materia medica du Doyen de la Faculte Bernard Alberti, base sur les Canons d’Avicenne; Medicationis Parabolae d’Arnauld de Villeneuve (1378), Sepher Mebo ha-Ne’arim «Introduction aux jeunes gens», Traite elementaire sur les fievres par Gerard de Solo (1379); Meghillah «Traite sur les medicaments digestifs et purgatifs d’Arnauld de Villeneuve (1381); Al-Manzuri, commentaire abrege de Gerard de Solo sur le 9e Livre de Razi Ad Almansorem; Tratato ou Higgayon, traite de logique de Pierre d’Espagne, Tractatus summularum; explications du commentaire moyen d’Averroes sur les trois parties de l'Organon: l’((Isagoge», les ((Categories)) et l’«Interpretation», derives non seulement de l’arabe mais aussi des sources latines. En 1399, il aida son fils Salomon, alors age de 15 ans, dans la traduction du traite latin De Judiciis Astronomiae d’Arnauld de Villeneuve, en hebreu, sous le titre de Panim ba-Mishpat. JE I, 58

Salomon Abigdor, fils d’Abraham (1), traducteur ne en Provence en 1384. Assiste de son pere, il traduisit, a l’age de 15 ans, en hebreu, sous le titre de Panim ba-Mishpat «Methodes de Jugement», l’ouvrage d’Arnauld de Villeneuve De Judiciis Astronomiae. Cette traduction existe encore en manuscrit. En 1399, il traduisit aussi sous le titre de Mareh ha-Ophanim «L’indicateur des spheres)) le traite de Sacrobosco .Sphaera Mundi. Cet ouvrage fut imprime avec le Zurat ha-Ares d’Abra- ham Ben Hiya (Offenbach, 1720). JE I, 59

Samuel Ben Abigdor, medecin a Montpellier au XlVe s

Meshullam Ben Abigdor, medecin a Montpellier au XlVe s

Kanah Abigdor, rabbin cabaliste du XVe s. qui vivait en Espagne (d’apres Graetz), en Italie ou en Grece (d’apres Jellinek). Auteur de Sepher ha-Kanah (Poretzk, 1786) et Sepher ha-Peleah (Kortz, 1784), ouvrages sur la cabale. JE VII, 432

Samuel Ben Avigdor, rabbin russe, ne a Vilna en 1793

Isaac Samuel Avigdor, Secretaire du Sanhedrin de Paris

Jacob Avigdor (1794-1874), Grand Rabbin (Hakham Bachi) de 'Constantinople de 1860 a 1863. Talmudiste de marque, polyglotte et organisateur de plusieurs institutions dans le territoire turc, telles que 1’Assemblee des Notables Juifs. En 1863, un rabbin fanatique, Isaac Akrish, qui avait excommunie le Comte Abraham Camondo, reussit a inciter tellement le peuple contre Avigdor qu’il fut force de presenter sa demission. Cependant, il fut elu plus tard «Rab ha-Kolel» ou Chef spirituel de la ׳Communaute, dignite qu’il garda jusqu’a sa mort

Jules d’Avigdor, banquier, membre du Parlement du Piemont, mort a Paris en 1856. Petit fils d’Isaac Samuel Avigdor (7). Il fut le pretnier juif elu par ses compatriotes chretiens au Parlement en 1854

Rachel, Comtesse d’Avigdor (1816-1896), femme du Comte Salomon Henri d’Avigdor. Elle s’etablit avec son mari a Londres ou elle se consacra aux institutions communales. Elle fut presidente du «Comite de Dames du Foyer Juif pour les Sourds-Muets», secretaire du «West End Charity)) membre du Comite du ((Jewish Convalescent Home#, du ((Jewish Board of Guardians)) et du «West End Sabbath School)). Son mari, qui etait revenu a Paris, fut l’ami de Napoleon III qui lui donna le litre de Due

Elim d’Avigdor, ingenieur mort a Londres en 1895. Fils aine du Comte Salomon d’Avigdor, membre du Conseil de la Synagogue Hispano-Portugaise de Londres, chef de la «Choveve Zion Association)). Il fut membre du Comite de l’«Anglo Jewish Association)) de 1S71 jusqu’a; sa mort. JE II, 351/2

Laredo Abraham-les noms des juifs du Maroc Avigdor Abzaradel

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 169 מנויים נוספים

יוני 2021
א ב ג ד ה ו ש
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
רשימת הנושאים באתר