Culte des saints musulmans  dans l’Afrique du Nord et plus spécialement au Maroc-Edouard Montet

Saints communs aux musulmans, aux juifs et aux chrétiens.

Certains saints sont communs à plusieurs religions monothéistes ; parmi eux, il en est d’origine juive ou chrétienne, qui se sont en quelque sorte imposés par leurs mérites aux musulmans, comme si ces derniers, si riches pourtant en marabouts, n’eussent pour rien au monde consenti à se priver de l’intercession de personnages aussi remarquables par leurs vertus surnaturelles. Cette observation, que l’on peut faire en Orient comme en Occident, est frappante dans certaines localités du Maghreb.

A Tlemcen, les juives et les musulmanes vont faire des sacrifices au tombeau de Sîdî Ya'qoûb et demander au marabout de leur faire avoir des enfants. D’après les Israélites de Tlemcen, Sîdî Ya'qoûb aurait été juif d’origine; mais le fait que les femmes juives revêtent le costume musulman, pour se rendre au tombeau du saint, n’est pas favorable à cette prétention.

Il y a à Fez, à ce qui m’a été rapporté, le tombeau d’une sainte juive, Sol Achouel, à laquelle les musulmans rendent un culte. Cette juive subit, dit-on, le martyre à Fez plutôt que d’abjurer la foi de ses pères.

Le tombeau de St-Louis, près de Tunis, est encore vénéré par les musulmans. A Alger, un vieux marabout, que l’abbé Bargès connaissait particulièrement, avait adressé un curieux ex-voto à la Vierge et l’avait fixé dans une niche où se trouvait la statue de la Madone, dans la cathédrale d’Alger. Doutté rappelle à ce propos que la cathédrale d’Alger est une ancienne mosquée, et que la niche en question était l’ancien mih’rab de la mosquée, au-dessous duquel était gravé en lettres d’or un des versets du Coran où il est parlé de Marie (Sour. III, 32)-.

mih’rab- Niche au centre du mur d’une mosquée, indiquant la direction de La Mecque.

Hiérarchie des saints.

Le nombre des saints et des saintes est si considerable qu’il s’y est établi de toute nécessité une sorte de hiérarchie, bien que, dans l’Islâm, on ne trouve point, comme dans d’autres religions, une série de grades determines dans l’échelle des marabouts. Il est vrai de dire que, dans la religion musulmane, c’est la voix populaire qui béatifie et canonise; aucune autorité religieuse constituée ne prononce sur la qualité et le degré de sainteté.

Il y a des saints de toutes catégories. Il y en a de sordides et de pouilleux; il en est d’autres riches et vivant en grands seigneurs. Les uns sont de bas étage, les autres sont des princes; il en est même, au Maroc, qui ont adopté pour insigne le parasol, comme le sultan. Nous verrons des exemples des uns et des autres dans la suite de ce travail.

Certains saints sont mis incontestablement au-dessus de la foule des autres, bien que la tendance de chaque région ou de chaque localité soit de proclamer le sien le premier et le plus puissant de tous.

C'est ainsi qu’au Maroc, dans le nord du moins, Moûlaye Idrîs, fondateur de Fez, est vénéré au même degré que le Prophète. Mais de tous les saints de l’Islâm, aussi bien au Maghreb qu’ailleurs, le plus grand et celui dont l’intercession est considérée comme omnipotente, dans le sens métaphysique du mot, est sans contredit Sîdî 'Abdel-qàder el-Djîlànî, qui a fondé l’ordre religieux des Qàdriyya.

Don des miracles.

Les saints possèdent la Karàma « faveur divine, » et, par elle, ils reçoivent le don des miracles, le Taçarrouf .

La Baraka « bénédiction » est une parcelle de la grâce divine qui a été accordée par Dieu au marabout, et que ce dernier peut passer à ses descendants; cette baraka se transmet par la salive. De là l’usage des marabouts de cracher dans la bouche de leurs disciples, pour leur donner l’initiation, et dans la bouche de ceux qui viennent les implorer, pour leur communiquer à eux aussi la baraka.

Comme dans toutes les religions qui croient pleinement au surnaturel, dans l'islàm le don des miracles n'est pas simplement échu en partage aux saints du passé. Les miracles sont de tous les temps et les marabouts vivants en accomplissent autant que ceux qui sont morts depuis des années ou des siècles.

On retrouve dans les légendes des saints de l'Islâm tous les genres possibles et toutes les catégories imaginables de miracles, tels qu’on les constate dans les autres religions.

Nous ne signalerons ici que quelques miracles typiques; nous aurons d'ailleurs l’occasion d’en mentionner d’autres, plus loin, en exposant la légende de quelques saints.

Un don par excellence des marabouts est celui de l’ubiquité. Les musulmans l’attribuent à un grand nombre de leurs saints et nous l’avons vu étendu même à la dépouille mortelle et au tombeau de plusieurs d’entre eux. Voici un exemple caractéristique du don d’ubiquité.

Le saint marocain Sîdî 1-h’âdjdj Qenboûr, enterré au village d’Ez-Zàouia, a été vu le même jour, à la même heure, faisant sa prière dans deux endroits très éloignés l’un de l’autre; c’était un vendredi. Tandis que la foule le contemplait se prosternant dans la mosquée d’El-Andalous à Fez, au même instant les habitants d’Ez-Zâouia étaient frappés de la ferveur avec laquelle il adressait à Dieu sa prière dans leur petite mosquée '.

La puissance des saints se manifeste, entre autres faits surnaturels par le déplacement de choses d'un poids énorme, des rochers par exemple. C’est ainsi que Sîdî Salem, le saint de Tizza, en Algérie, pour confondre de son imposture un faux marabout, ordonna aux sept rochers, qui se dressaient sur les hauteurs dominant l’oued Tizza, de descendre dans la vallée. A sa voix, les rochers s’ébranlèrent et se lancèrent dans la direction que leur avait dite le marabout. Sîdî Salem donna l’ordre à six de ces rochers de s’arrêter à ses pieds, ce qu’ils firent. Quant au septième, qui était énorme, il alla écraser le faux marabout, puis il demeura fixé sur le lieu même où avait disparu le malheureux.

Culte des saints musulmans  dans l’Afrique du Nord et plus spécialement au Maroc-Edouard Montet

כתיבת תגובה

האימייל לא יוצג באתר. שדות החובה מסומנים *

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 176 מנויים נוספים

יולי 2021
א ב ג ד ה ו ש
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
רשימת הנושאים באתר