Presence juive au Tafilalet-Revue Brit 31

Amnon Elkabets

Tafilalet – Sijilmassa

Avant propos sur la region

La famille Perets etait differente ; venue d'Espagne, c'etait une des rares families de cette origine au Tafilalet. Le chef de famille Yehouda ben Yossef, auteur de Perah Levanon, s'etait installe a Erfoud mais par la suite il vecut dans le Nord car le climat chaud ne lui convenait pas. Mais sa famille benie s'est dispersee dans toutes les villes et villages du Tafilalet ou elle est devenue l'une des families les plus repandues. Un des rabbins les moins celebres mais des plus actifs dans la chronique locale fut le rabbin Chlomo Malca (1878-1949 ) est ne au village d'Asseflou et a appris la Thora dans la Yechiva de la famille Abehssera.

A la fin de ses etudes, il est arrive en Erets Israel et a ete nomme rabbin de la communaute juive maghrebine de Jerusalem. Peu de temps apres, il a ete envoye comme rabbin a Oumdourman au Soudan. II a reussi a sauver de l'assimilation la communaute juive de la ville. II est surtout celebre pour avoir ramene au Judai'sme des femmes juives converties a l'Islam.

La langue d'enseignement etait l'Hebreu que les Juifs parlaient couramment. Souvent, ils jouaient avec la langue en formant des jeux de mots. Ils se servaient aussi de l'Arabe pour former des milliers de proverbes et dictons ayant trait a leur vie quotidienne. Les proverbes exprimaient leurs differents sentiments. C'etait parfois du chagrin, de la colere ou de la raillerie. Parfois les traits etaient destines a leurs voisins arabes, par exemple: Sellem a'la la'rbi, tkhsser khbza

 Salue l'Arabe tu perdras un pain. Ma touriss bab dar el arbi, lama ylssek fiha

 Ne montre pas ta porte a un Arabe il pourrait s'y coller. Selh ila itbelled, itzelled

 Le Berbere qui devient citadin s'endurcit comme du cuir. (Comme la peau du tambour qui s'endurcit a l'usage).

 Au debut du XXe siecle, l'A.I.U (l'Alliance Israelite Universelle) etait sur le point de s'installer a Rissani. La famille Abehssera s'y est opposee par crainte de la secularisation de la communaute. Sa condition etait que l'ecole soit construite en dehors du mellah et de la ville. II en fut ainsi. La crainte etait que le processus d'adaptation a la culture francaise ne devienne un mouvement d'assimilation. Mais la puissance du pouvoir de la religion dans la societe musulmane et la stabilite des elements conservateurs dans la famille continuaient a influencer la communaute juive. Par la suite, ces elements ont empeche une plus grande adaptation au processus de modernisation et ont ainsi eloigne le danger de l'assimilation.

Les resultats de l'education a l'A.I.U sont connus. Une nouvelle classe de dirigeants en est sortie ; c'etait le resultat de l'adaptation aux nouvelles manieres de vivre. Par consequent, l'interet des riches et des instruits pour les affaires de la communaute a diminue.

הירשם לבלוג באמצעות המייל

הזן את כתובת המייל שלך כדי להירשם לאתר ולקבל הודעות על פוסטים חדשים במייל.

הצטרפו ל 159 מנויים נוספים

מרץ 2014
א ב ג ד ה ו ש
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
רשימת הנושאים באתר